Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Une start-up israélienne à l’avant-garde des traitements médicamenteux sur mesure

Remepy lève 15 M de $ pour combiner les logiciels thérapeutiques numériques avec la médecine traditionnelle ; l'ex-Premier ministre Naftali Bennett rejoint le conseil d'administration

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Michal Tsur, co-fondatrice de Remepy (à gauche) et l'ancien Premier ministre Naftali Bennett, membre du conseil d'administration de la start-up biotechnologique. (Crédit : Authorization)
Michal Tsur, co-fondatrice de Remepy (à gauche) et l'ancien Premier ministre Naftali Bennett, membre du conseil d'administration de la start-up biotechnologique. (Crédit : Authorization)

À l’instar des automobilistes qui utilisent des applications mobiles telles que Waze pour améliorer leur expérience de navigation, ou des dispositifs de suivi de la condition physique Fitbit pour améliorer les résultats de l’exercice, une start-up israélienne de biotechnologie pense qu’à l’avenir, les patients se verront prescrire des médicaments traditionnels associés à des applications logicielles personnalisées afin d’optimiser leur efficacité et d’améliorer les résultats médicaux.

Fondée en 2022 par Michal Tsur, co-fondatrice du fournisseur de plateformes vidéo Kaltura, et Or Shoval, Remepy développe des logiciels thérapeutiques sur mesure pour les applications mobiles qui, selon la start-up, peuvent débloquer et déclencher des fonctions cérébrales qui modulent le système immunitaire et sont en synergie avec les médicaments traditionnels.

L’idée est de créer une plateforme qui relie l’esprit et le corps grâce à des exercices cognitifs et comportementaux, des méditations guidées et d’autres pratiques issues des neurosciences, comme le conditionnement multisensoriel.

La start-up a annoncé mercredi qu’elle avait levé 10 millions de dollars lors d’un premier tour de table, ce qui porte son financement total à 15 millions de dollars. Elle souhaite utiliser ces fonds pour lancer et mettre sur le marché le « premier médicament hybride [combinaison de logiciels thérapeutiques numériques et de médicaments] ».

La start-up estime que de nombreuses maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment le cancer et la maladie de Parkinson, sont mieux traitées en associant des médicaments à des traitements numériques non pharmacologiques.

Le tour de table a été mené par la société de capital-risque NFX. Les investisseurs qui ont participé au tour de table sont Vine Ventures, Psymed Ventures, Supernode Ventures et Firstime Ventures. Parmi les autres investisseurs figurent Tech Aviv, fresh.fund et 97212 Ventures.

Michal Tsur (à gauche) et Or Shoval (à droite), co-PDG de Remepy, et le professeur Amir Amedi, directeur scientifique. (Crédit : Authorization)

« Nous tirons parti de la puissance des interactions numériques avec notre cerveau pour provoquer des changements physiologiques qui sont en synergie avec les médicaments », a déclaré Michal Tsur, co-PDG de Remepy, lors d’un entretien téléphonique avec le Times of Israel. « Nous pouvons déclencher différents processus dans le cerveau qui ont trait à la connectivité cérébrale, à la modulation du système immunitaire et à l’activation du système de récompense qui sont extrêmement synergiques avec l’influence des médicaments et sont destinés à améliorer les résultats.

« Nous nous concentrons sur les interactions psychologiques, comportementales et cognitives qui déclenchent les mécanismes cérébraux synergiques avec de nombreux types de médicaments », a ajouté Tsur.

Le Dr. Danny Bar Zohar, directeur mondial de la recherche et du développement et médecin en chef du géant pharmaceutique Merck, a rejoint le conseil d’administration de la start-up, a indiqué Remepy.

L’ancien Premier ministre Naftali Bennett, qui a co-fondé la start-up fintech Cyota avec Tsur, a rejoint le conseil d’administration en février.

Tsur a déclaré que l’application numérique a montré des résultats encourageants dans les études pilotes et les essais cliniques menés avec environ 200 patients, tels que la diminution de la dépression, de l’anxiété et de l’insomnie, et l’amélioration de la résilience et des biomarqueurs liés au stress chronique et à l’inflammation.

Dans le cadre de ces essais, la start-up a indiqué qu’elle avait eu recours à l’imagerie cérébrale, à l’analyse d’échantillons de sang et de salive et à des questionnaires standardisés pour montrer que ses thérapies numériques en instance de brevet peuvent moduler les biomarqueurs sanguins.

« En tant que médecin et développeur de médicaments, je suis fasciné par les données cliniques de Remepy, qui montrent comment ces interventions numériques non invasives uniques peuvent moduler le système immunitaire, apporter des changements significatifs à la plasticité cérébrale et entraîner des changements comportementaux », a déclaré Bar Zohar. « Le produit de Remepy a le potentiel de renforcer l’immunothérapie contre le cancer ou d’améliorer les traitements médicamenteux existants pour les maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson et les troubles cognitifs légers (MCI).

« Ces combinaisons numériques exclusives de médicaments pourraient améliorer considérablement les résultats pour les patients et créer une valeur tangible pour les patients et les systèmes de soins de santé », a-t-il ajouté.

Illustration : Une maladie auto-immune, avec des anticorps qui attaquent les neurones. (Crédit : Dr._Microbe via iStock by Getty Images)

Tsur a déclaré que la start-up cherchait à s’associer à des sociétés pharmaceutiques pour intégrer ses applications thérapeutiques numériques à des médicaments brevetés et génériques.

« En cette période de guerre si difficile pour de nombreuses personnes en Israël, certains d’entre nous pensent que la guérison passe aussi par la construction, l’innovation et la réflexion », a-t-elle déclaré. « Nous avons la chance de ne pas nous contenter de construire pour guérir, mais de construire quelque chose qui a le potentiel de guérir des maladies graves. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.