Une vieille vidéo dans laquelle Liberman critique la peine capitale fait surface
Rechercher

Une vieille vidéo dans laquelle Liberman critique la peine capitale fait surface

En 2011, Liberman, alors ministre des Affaires étrangères, a déclaré que l'exécution des terroristes était "vengeresse" et contraire aux valeurs juives

Avigdor Liberman, ministre de la Défense, avant la réunion hebdomadaire de cabinet dans les bureaux du Premier ministre, le 11 juin 2017. (Crédit :  Marc Israel Sellem/Pool)
Avigdor Liberman, ministre de la Défense, avant la réunion hebdomadaire de cabinet dans les bureaux du Premier ministre, le 11 juin 2017. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool)

Moins de 24 heures après un vote qui a permis de franchir la première étape vers l’adoption d’une loi facilitant l’application de la peine de mort pour les terroristes, une vidéo vieille de 6 ans du ministre de la Défense Avigdor Liberman, auteur de projet de loi, a fait surface.

Dans cette vidéo, il qualifie la peine capitale de « vengeresse » et estime qu’elle va à l’encontre des valeurs juives.

La Dixième chaîne a publié mercredi une vidéo d’archive sur Liberman, datant de 2011, durant son mandat en tant que ministre des Affaires étrangères. Il y condamne la peine de mort pour les terroristes palestiniens à deux reprises.

Durant une visite pour présenter ses condoléances à la famille Fogel, après un attentat particulièrement brutal dans l’implantation d’Itamar, un journaliste interrogeait Liberman depuis les locaux de la chaîne sur son avis sur les appels à la peine de mort pour les assaillants palestiniens.

« Je ne suis pas vraiment d’accord, je pense qu’en tant que nation, et également dans la tradition juive, la vengeance n’est pas la meilleure idéologie qui soit », avait-il répondu.

Dans une autre interview accordée quelques semaines plus tard, Liberman a à nouveau semblé affirmer au micro de la Dixième chaîne, qu’il pensait que ce n’était pas une mesure sage.

« Je ne pense pas que nous devrions parler de peine de mort, quand nous sommes submergés d’émotions », avait-il dit, en référence au choc et au scandale qu’avait soulevé cet attentat.

Mercredi, un projet de loi prônant la peine de mort pour les « terroristes » et présenté par Liberman, a été adopté mercredi au Parlement israélien en lecture préliminaire, à une courte majorité (52 voix pour, 49 contre).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...