USA : 70 démocrates de la chambre demandent le rétablissement de l’aide à Gaza
Rechercher

USA : 70 démocrates de la chambre demandent le rétablissement de l’aide à Gaza

La missive qui a été orchestrée par J-Street a demandé à la Maison Blanche de "passer immédiatement à l'action" pour soulager les souffrances dans l'enclave côtière

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le président américain Donald Trump durant une réunion du cabinet à la Maison Blanche à Washington, le 9 avril 2018 (Crédit :   AFP PHOTO / NICHOLAS KAMM)
Le président américain Donald Trump durant une réunion du cabinet à la Maison Blanche à Washington, le 9 avril 2018 (Crédit : AFP PHOTO / NICHOLAS KAMM)

WASHINGTON — Soixante-dix démocrates de la chambres des Représentants ont vivement recommandé lundi à l’administration Trump de remettre en place le financement de l’aide humanitaire à Gaza, affirmant qu’elle est nécessaire pour apaiser la crise en cours au sein de l’enclave côtière.

Le courrier – initié par le groupe de gauche juif travaillant sur le Moyen-Orient J Street – a noté que la réduction des fonds versés à l’agence de l’ONU consacrée aux réfugiés palestiniens, l’UNRWA, exacerbait une situation qui ne cesse déjà de se détériorer et qui pose des risques sécuritaires à long terme pour Israël.

« Nous vous recommandons vivement de remettre en place les financements pour l’aide humanitaire à Gaza parce qu’elle joue un rôle déterminant dans la stratégie plus large des Etats-Unis mise en oeuvre pour garantir la paix et la stabilité dans la région », ont dit les législateurs.

Donald Trump (Crédit : domaine public)

Au mois de janvier, Washington avait fait savoir que les Etats-Unis retiendraient 56 millions de dollars versés à l’agence pour les Palestiniens des Nations unies. Cette initiative était survenue après que les Palestiniens ont protesté contre la décision prise par le président Donald Trump de reconnaître Jérusalem en tant que capitale d’Israël et d’y installer l’ambassade américaine.

« Nous versons aux Palestiniens DES CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS par an et nous n’obtenons ni appréciation, ni respect », avait tweeté Trump le 3 janvier.

Dans la lettre adressée au secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo et au conseiller national à la sécurité John Bolton, les membres de la Chambre ont également souligné leur allégation que les Etats-Unis doivent travailler afin d’augmenter les approvisionnements en électricité au sein de l’enclave côtière et encourager Israël et l’Egypte à lever leurs blocus.

« Nous pensons que les Etats-Unis doivent encourager toutes les parties à améliorer l’accès à l’électricité à Gaza pour répondre à ce besoin déterminant d’une énergie fiable », a dit la lettre.

« Nous devons également pousser nos partenaires à alléger le blocus sur le mouvement des produits, des équipements et des personnes à l’entrée et à la sortie du territoire, et en particulier des matériaux et fournitures liées aux projets importants : les médicaments, les fournitures hospitalières et le traitement de l’eau ».

Israël impose un blocus sur Gaza depuis que le Hamas, qui a promis la destruction d’Israël, s’est emparé de l’enclave en 2007 qui se trouvait entre les mains de l’Autorité israélienne, qui bénéficie du soutien international. Les pays affirment que ce blocus est nécessaire pour empêcher l’entrée des armes et autres équipements militaires dans la bande.

L’Egypte, quant à elle, a maintenu la fermeture de son poste-frontière avec Gaza pendant plusieurs années de manière presque ininterrompue en raison de ses mauvaises relations avec le groupe terroriste islamiste.

Des petits Palestiniens marchent sur les débris d’un immeuble endommagé par les frappes aériennes israéliennes à Gaza City, le 15 juillet 2018 (Crédit : AFP / MAHMUD HAMS)

Ce courrier suit une initiative similaire entreprise par le sénateur du Vermont Bernie Sanders, au mois de mai dernier, qui appelait l’administration Trump à s’attaquer à la crise à Gaza. Douze autres sénateurs démocrates avaient apposé leur signature à cette missive.

J Street a salué cette lettre de lundi, rédigée par le représentant du Wisconsin, Mark Pocan, le représentant de Californie, Barbara Lee, le représentant de l’Illinois Jan Schakowskyet celui du Kentucky, John Yarmuth.

« La crise à Gaza exige que des mesures soient prises pour rompre le statu-quo désastreux et les cycles de violences », a déclaré le groupe dans un communiqué.

« Au lieu de ne rien faire face à des violences et des souffrances qui deviennent plus vives, le gouvernement américain devrait prendre des initiatives audacieuses pour fournir une aide humanitaire à ceux qui en ont besoin – et fortement encourager Israël, l’Egypte et l’Autorité palestinienne à faire la même chose ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...