USA : un projet de loi bipartisan pour alourdir la peine en cas de menaces antisémites à la bombe
Rechercher

USA : un projet de loi bipartisan pour alourdir la peine en cas de menaces antisémites à la bombe

La législation suit plus de 150 menaces contre des centres communautaires juifs et d’autres institutions juives depuis janvier, qui ont mené à l’arrestation d’un ado israélo-américain

Evacuation des élèves et des employés d'une école juive pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Erica Rakow)
Evacuation des élèves et des employés d'une école juive pour une menace à la bombe à Davie, en Floride, le 27 février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Erica Rakow)

Un projet de loi bipartisan présenté lundi à la Chambre des représentants américaine augmenterait la peine fédérale prévue pour les menaces à la bombe et autres menaces de violence contre des institutions religieuses, et assurerait que de tels actes puissent être traités comme des crimes de haine.

Le Combating Anti-Semitism Act de 2017, présenté par les représentants David Kustoff, républicain du Tennessee, et Derek Wilmer, démocrate de Washington, a été déposé après plus de 150 fausses menaces à la bombe proférées contre des centres communautaires juifs et d’autres institutions juives depuis janvier.

Même si un adolescent juif détenant la double nationalité israélo-américaine a été arrêté la semaine dernière en Israël et est considéré comme le principal suspect de ces séries de menaces, les deux représentants se sont concentrés sur l’impact des menaces sur les dizaines de centres communautaires visés et leurs membres.

« La hausse des menaces contre les centres communautaires religieux est profondément troublante et met en évidence que les lois fédérales existantes ne sont pas adaptées à la dissuasion de ces actes de haine », a déclaré Kustoff, qui est juif, dans un communiqué. « La tolérance religieuse est la fondation de notre grande nation. Nous devons défendre les libertés individuelles de nos voisins de toutes religions et protéger les lieux de culte, et je suis fier de présenter cette législation bipartisane qui répond directement à ce sujet. »

Le centre communautaire juif d'Albany temporairement évacué suite à une alerte à la bombe, le 18 janvier 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter via JTA)
Le centre communautaire juif d’Albany temporairement évacué suite à une alerte à la bombe, le 18 janvier 2017. (Crédit : capture d’écran Twitter via JTA)

« Aucun Américain ne devrait être une cible en raison de sa religion. Malheureusement, les centres communautaires religieux du pays ont dû verrouiller de plus en plus leurs locaux et appeler des démineurs », a déclaré Kilmer.

Le communiqué soulignait que les centres communautaires juifs ont dû être évacués à cause des menaces, et que des familles ayant des enfants dans les écoles juives et les jardins d’enfants « ont été forcées de choisir entre leur sécurité et leur communauté religieuse. »

La législation bipartisane amendera le Church Arson Prevention Act, promulgué en 1996 pour garantir que les individus proférant des menaces à la bombe et autres « menaces crédibles » de violence fondée sur la nature religieuse de la cible pouvaient être poursuis pour avoir commis un crime de haine.

La loi actuelle limite les conséquences pour des « menaces crédibles » à des charges délictuelles. Le projet de loi créerait une pénalité allant jusqu’à cinq ans de prison si de telles menaces entraînent des dégâts ou des destructions de biens matériels.

D’autres représentants ont ajouté leur nom à ce projet de loi ; il s’agit de Ted Poe, républicain du Tennessee, Ted Deutch, démocrate de Floride, Cathy McMorris Rodgers, républicaine de Washington, et Joseph Kennedy III, démocrate du Massachussetts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...