Rechercher

Valeurs républicaines et unité : juifs et musulmans saluent la victoire de Macron

Haïm Korsia s'est "réjoui du triomphe des valeurs républicaines" ; Le président de la Conférence des rabbins européens s'est dit inquiet qu'un tiers des électeurs aient voté pour Le Pen

Le Grand Rabbin de France Haim Korsia allume des bougies le 9 janvier 2016 à proximité de l'Hyper Cacher (Crédit : Jacques Demarthon/Pool/AFP)
Le Grand Rabbin de France Haim Korsia allume des bougies le 9 janvier 2016 à proximité de l'Hyper Cacher (Crédit : Jacques Demarthon/Pool/AFP)

Le Grand rabbin de France a salué dimanche la victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle face à Marine Le Pen, se réjouissant du « triomphe des valeurs républicaines », alors que la Mosquée de Paris y voyait un signe d' »unité » face « aux menaces de division ».

Le Grand rabbin de France, Haïm Korsia, « se réjouit du triomphe des valeurs républicaines et salue les Français qui se sont largement mobilisés pour faire barrage à l’extrême droite », dans un communiqué à l’AFP.

« Bien conscient toutefois que de nombreux suffrages se sont portés sur la candidate du Front National » Marine Le Pen, il appelle les responsables politiques « à prendre en considération, avec gravité, le cri de désespoir et de colère des électeurs » en vue des législatives.

L’élection d’Emmanuel Macron « représente un réel soulagement pour tout notre pays et la communauté juive française », estime Joël Mergui, président du Consistoire central, se disant « heureux » dans un communiqué.

Le nouveau président est « porteur des aspirations de tout un peuple qui refuse de sombrer dans la facilité, la haine et la peur et qui vient de réaffirmer, une nouvelle fois, la force de ses valeurs universalistes devant le monde entier », se félicite le président de l’instance de représentation cultuelle de la communauté juive.

La Grande mosquée de Paris a de son côté salué la « brillante élection » de M. Macron et « l’élan national qui l’a plébiscité ». Elle y voit « le signe d’une France réconciliée avec toutes ses composantes spirituelles et religieuses pour répondre dans l’unité aux menaces de division qui pèsent sur la nation ».

C’est aussi le signe, pour les musulmans français, « d’une nette espérance dans une vision du vivre-ensemble rassemblée autour des valeurs républicaines humanistes, patriotes, démocratiques et laïques », ajoute-t-elle dans un communiqué.

Pour la Grande mosquée de Lyon, « les Français viennent de démontrer combien ils étaient conscients du danger que faisait courir à la France le discours de haine et de rejet de l’autre ».

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech a pour sa part adressé sur Twitter ses « félicitations à Emmanuel Macron pour sa belle élection qui ouvre à notre pays un avenir de fraternité et de solidarité ».

Anouar Kbibech (Crédit : Capture d’écran YouTube)
Anouar Kbibech (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Le président du Congrès juif européen, Moshe Kantor, a déclaré dans un communiqué que « nous restons extrêmement inquiets du large soutien rassemblé par les partis d’extrême-droite, non seulement en France, mais dans toute l’Europe. » Il a ajouté que le résultat était « une victoire [du peuple français] contre la haine et l’extrémisme. »

Le rabbin Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins européens, a déclaré dans un communiqué que même si l’élection de Macron était « extrêmement encourageante », son organisation était « préoccupée qu’un tiers de la population française ait voté pour un dirigeant politique dangereux. » Ceci, a-t-il dit, s’inscrit dans un « paysage politique inquiétant en Europe, et la hausse du discours d’extrême-droite qui a balayé le continent. »

« Je suis heureux du résultat d’Emmanuel Macron, élu président, ce qui constitue un véritable soulagement pour notre nation et pour la communauté juive de France », a déclaré dimanche soir dans un communiqué Joël Mergui, président du Consistoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...