Virus : 10 décès et 1 518 nouveaux cas en 24 heures – ministère de la Santé
Rechercher

Virus : 10 décès et 1 518 nouveaux cas en 24 heures – ministère de la Santé

Le bilan des morts des suites de la maladie s'élève à 546 ; le dépistage reste inférieur à ce qui a été le cas ces derniers mois, mais plus élevé que pendant le week-end

Des personnels médicaux manipulent des échantillons pour des tests au coronavirus à Modiin Illit, le 29 juillet 2020 (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)
Des personnels médicaux manipulent des échantillons pour des tests au coronavirus à Modiin Illit, le 29 juillet 2020 (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)

1 518 nouveaux cas de coronavirus et 10 décès ont été enregistrés en l’espace des dernières 24 heures, a fait savoir le ministère de la Santé lundi soir, avec une hausse des diagnostics et des dépistages qui a suivi un fort ralentissement pendant le week-end.

Selon le ministère, il y a aujourd’hui 26 005 cas actifs de la maladie dans le pays. 331 personnes se trouvent dans un état grave, dont 99 sont placées sous respirateur. 139 personnes sont dans un état modéré, et les autres présentent des symptômes légers voire des formes asymptomatiques de la maladie.

Les dix décès supplémentaires qui ont eu lieu depuis dimanche soir ont fait grimper le bilan total des morts des suites de la pandémie à 546. Les dernières victimes n’ont pas été identifiées.

Le ministère a noté que 10 028 tests avaient été réalisés dimanche alors que les chiffres des dépistages restent peu élevés après avoir atteint les 30 000 au cours de ces dernières semaines.

Les Israéliens portent des masques de protection à Tel Aviv, le 3 août 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Lundi à 19 heures, les chiffres quotidiens étaient en hausse avec plus de 13 000 tests de dépistage réalisés dans la journée. Le nombre augmente habituellement de manière significative en fin de journée.

Le nombre de cas quotidiens a oscillé autour des 2 000, la semaine dernière, avant de chuter à quelques centaines pendant le week-end – une baisse qui aurait été apparemment liée au déclin du nombre de tests de dépistage réalisés en fin de semaine.

L’Etat juif était largement parvenu à contenir la propagation du virus pendant l’épidémie initiale du mois de mars, avec le nombre de cas quotidiens qui avait plongé à la fin du mois de mai à quelques dizaines. Toutefois, suite à la levée au mois de mai de la majorité des restrictions qui avaient été imposées, une recrudescence des infections a été constatée.

Dimanche, le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a indiqué que le nombre de cas était en train de se stabiliser.

Pour sa part, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi que le taux de croissance du nombre de nouveaux cas de coronavirus semblait être en déclin tout en avertissant qu’il pouvait connaître un nouvel essor et qu’il était possible qu’il y ait une forte hausse du nombre de décès des suites du COVID-19.

S’exprimant au début d’une réunion du cabinet en charge de la lutte contre le coronavirus, Netanyahu a noté que l’Etat juif avait l’un des plus forts taux de morbidité par tête dans le monde. Selon une publication scientifique de l’université d’Oxford, Israël présente actuellement le huitième taux d’infection le plus élevé par tête.

« C’est la mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle, c’est qu’au cours des deux dernières semaines environ, nous nous trouvons sur un plateau », a-t-il déclaré selon un communiqué émanant de son bureau.

Des habitants de Jérusalem portant des masques faciaux par crainte du coronavirus sur la rue Jaffa, dans le centre de Jérusalem, le 2 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Les ministres ont évoqué lundi la possibilité d’imposer des confinements et des couvre-feu localisés pendant la nuit et pendant le week-end pour endiguer la propagation du COVID-19, mais ils ont quitté la réunion du cabinet dit « du coronavirus » sans avoir pris de nouvelles décisions.

Le responsable de la réponse à la crise du virus dans le pays, Ronni Gamzu, élaborera un plan détaillé d’ici la nouvelle rencontre du cabinet prévue mercredi, au cours de laquelle les ministres voteront sur une décision finale.

Parmi les possibilités évoquées par les hauts-responsables, des confinements locaux dans les zones particulièrement touchées par le COVID-19 et des couvre-feu nocturnes et de fin de semaine, a annoncé Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...