Virus : Arrivée à Gaza de 40 000 doses de vaccins provenant des Émirats
Rechercher

Virus : Arrivée à Gaza de 40 000 doses de vaccins provenant des Émirats

La ministre palestinienne de la Santé a également annoncé l'arrivée "très prochaine" de 100 000 doses du vaccin chinois Sinopharm, "données par le gouvernement chinois"

Illustration : Des Palestiniens du ministère de la Santé reçoivent une cargaison de doses de vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V envoyée par les Émirats arabes unis, après que les autorités égyptiennes ont autorisé l'entrée à Gaza par le point de passage de Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 21 février 2021. (Abed Rahim Khatib/Flash90)
Illustration : Des Palestiniens du ministère de la Santé reçoivent une cargaison de doses de vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V envoyée par les Émirats arabes unis, après que les autorités égyptiennes ont autorisé l'entrée à Gaza par le point de passage de Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 21 février 2021. (Abed Rahim Khatib/Flash90)

Quelque 40 000 doses de vaccins russes anticoronavirus Spoutnik V sont arrivées jeudi dans la bande de Gaza en provenance des Émirats arabes unis, a affirmé un responsable gazaoui proche de Mohammed Dahlane, ex-chef des forces palestiniennes de l’enclave devenu conseiller du prince héritier émirati.

Il s’agit du deuxième lot de vaccins venant des Émirats, via l’Egypte et à destination de l’enclave palestinienne sous blocus israélien, après l’envoi de quelque 20 000 doses du vaccin russe en février pour les équipes médicales à Gaza.

Un dissident du mouvement palestinien Fatah, Mohammed Dahlane, qui vit actuellement en exil aux Émirats, a revendiqué la responsabilité de ces deux envois.

« D’autres vaccins arriveront à Gaza », a affirmé à l’AFP Imad Mohsen, proche de M. Dahlane, ajoutant que ce dernier et ses partisans continueraient de répondre aux besoins du peuple en ce qui concerne la vaccination.

D’autres vaccins ont été transférés à Gaza par l’Autorité palestinienne, basée en Cisjordanie, territoire palestinien séparé de Gaza par Israël.

Jeudi, la ministre palestinienne de la Santé, Mai al-Kaila, a annoncé l’arrivée « très prochaine » de 100 000 doses du vaccin chinois Sinopharm, « données par le gouvernement chinois ».

Les autorités ont récemment alerté sur une hausse des contaminations et une suroccupation des hôpitaux en Cisjordanie, où plusieurs gouvernorats ont rétabli un confinement strict.

Les Palestiniens doivent également recevoir des vaccins via le dispositif Covax d’aide aux pays les plus pauvres, mis en place par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Alliance pour les vaccins.

À Gaza, les autorités ont recensé près de 56 750 cas de personnes contaminées, dont plus de 560 décès, depuis le début de la pandémie. En Cisjordanie, environ 147 000 malades ont été détectés, dont plus de 1 600 décès, selon les données officielles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...