Washington : la vidéo de Netanyahu sur le nettoyage ethnique est “inappropriée”
Rechercher

Washington : la vidéo de Netanyahu sur le nettoyage ethnique est “inappropriée”

Le département d’Etat est en “conversation directe” avec le gouvernement israélien au sujet de cette vidéo

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le secrétaire d'Etat américain John Kerry à Rom,e le 27 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le secrétaire d'Etat américain John Kerry à Rom,e le 27 juin 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Washington a fustigé vendredi les remarques du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une vidéo publiée sur internet, dans laquelle il accusait les Palestiniens de défendre le nettoyage ethnique de la population juive en Cisjordanie.

Elizabeth Trudeau, la porte-parole du département d’Etat américain, a déclaré aux journalistes que l’administration « engage des conversations directes avec le gouvernement israélien » sur la vidéo.

« Nous sommes évidemment fortement en désaccord avec la caractérisation de ceux qui s’opposent à l’activité d’implantation ou la voient comme un obstacle à la paix comme appelant d’une manière ou d’une autre au nettoyage ethnique des juifs de Cisjordanie. Nous pensons qu’utiliser ce type de terminologie est inapproprié et inutile », a déclaré Trudeau.

Elle a ajouté que l’expansion des implantations israéliennes posait de « réelles questions sur les intentions à long terme d’Israël en Cisjordanie. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant la bibliothèque de son bureau, le 21 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant la bibliothèque de son bureau, le 21 juillet 2016. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Netanyahu avait dénoncé vendredi ce qu’il a appelé le silence du monde à ce sujet.

S’exprimant en anglais dans cette vidéo publiée sur sa page Facebook, Netanyahu a demandé si des peuples d’autres régions du monde accepteraient une telle demande dans leurs propres pays.

Il est « scandaleux que le monde ne trouve pas cela scandaleux », a déclaré Netanyahu, exhortant les spectateurs à se demander s’ils accepteraient « un territoire sans juifs, sans hispaniques, sans noirs » dans leur pays.

« Depuis quand le sectarisme est-il une fondation pour la paix ? », a-t-il demandé.

I'm sure many of you have heard the claim that Jewish communities in Judea Samaria, the West Bank, are an obstacle to peace.I've always been perplexed by this notion.Because no one would seriously claim that the nearly two million Arabs living inside Israel – that they're an obstacle to peace. That's because they aren't. On the contrary.Israel's diversity shows its openness and readiness for peace. Yet the Palestinian leadership actually demands a Palestinian state with one pre-condition: No Jews.There's a phrase for that: It's called ethnic cleansing.And this demand is outrageous.It's even more outrageous that the world doesn't find this outrageous. Some otherwise enlightened countries even promote this outrage.Ask yourself this: Would you accept ethnic cleansing in your state? A territory without Jews, without Hispanics, without blacks?Since when is bigotry a foundation for peace?At this moment, Jewish schoolchildren in Judea Samaria are playing in sandboxes with their friends.Does their presence make peace impossible?I don’t think so.I think what makes peace impossible is intolerance of others. Societies that respect all people are the ones that pursue peace. Societies that demand ethnic cleansing don't pursue peace.I envision a Middle East where young Arabs and young Jews learn together, work together, live together side by side in peace.Our region needs more tolerance, not less.So the next time you hear someone say Jews can't live somewhere, let alone in their ancestral homeland, take a moment to think of the implications.Ethnic cleansing for peace is absurd.It's about time somebody said it.I just did.

Posted by ‎Benjamin Netanyahu – בנימין נתניהו‎ on Friday, 9 September 2016

« En ce moment, les élèves juifs de Judée [et de] Samarie jouent dans des bacs à sable avec leurs amis », a-t-il déclaré, en se référant à la Cisjordanie par son nom biblique. « Leur présence rend-elle la paix impossible ? Je ne le pense pas. »

Il a déclaré qu’il espérait un Moyen Orient « où les jeunes arabes et les jeunes juifs apprendraient ensemble, travailleraient ensemble, vivraient ensemble côte-à-côte et en paix. »

Netanyahu a également été critiqué par les députés de l’opposition israélienne, qui ont reproché au Premier ministre son rejet de la notion que les implantations de Cisjordanie sont « un obstacle à la paix ».

Tzipi Livni, députée de l’Union sioniste, a accusé samedi Netanyahu d’ « essayer de tirer un profit politique tout en créant des dommages diplomatiques ».

Elle a déclaré que la vidéo avait entraîné le changement de position des Etats-Unis, de l’acceptation des blocs d’implantation au rejet de toutes les implantations en Cisjordanie.

La députée de l'Union sioniste Tzipi Livni pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l'heure des questions parlementaires, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
La députée de l’Union sioniste Tzipi Livni pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l’heure des questions parlementaires, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

« Après la vidéo de Netanyahu, les Etats-Unis disent que toutes les implantations, y compris les blocs, sont un obstacle, alors qu’auparavant ils étaient reconnus », a déclaré son porte-parole.

Ayman Odeh, président de la Liste arabe unie, a accusé Netanyahu de créer « une réalité imaginaire », et a rejeté la comparaison entre les Arabes israéliens et les juifs habitant dans des implantations en Cisjordanie, qui ont selon lui mis en place un « nettoyage ethnique ».

« Ce sont les colonies qui ont précisément été créées pour expulser cruellement la population palestinienne de la Cisjordanie vers des territoires circonscrits autour des principales villes », a-t-il écrit sur Facebook. Mais Netanyahu « ne se soucie pas » de ça, a-t-il ajouté.

Israël a commencé à construire des implantations en Cisjordanie après avoir conquis le territoire, appartenant alors à la Jordanie, pendant la guerre des Six Jours de 1967. Aujourd’hui, plus de 250 000 Israéliens vivent dans les implantations et avant-postes de Cisjordanie.

Les implantations sont vues comme un obstacle par les partisans de la solution à deux états, qui verrait la création d’un Etat palestinien aux côtés d’Israël dans la plupart de la Cisjordanie et dans toute la bande de Gaza. Israël s’est retiré de Gaza en 2005, y démantelant toutes les implantations qui s’y trouvaient, alors qu’une partie des implantations de Cisjordanie resteraient potentiellement sous contrôle israélien dans le cadre d’un échange de territoire pour un accord de paix final.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman dans une école de l'implantation israélienne de Susya, en Cisjordanie, le jour de la rentrée scolaire, le 1er septembre 2016. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman dans une école de l’implantation israélienne de Susya, en Cisjordanie, le jour de la rentrée scolaire, le 1er septembre 2016. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense)

La vidéo de Netanyahu a rassemblé 45 000 vues et plus de 4 300 « likes » pendant ses trois premières heures de publication. Elle est la dernière d’une série de tentatives virales du Premier ministre s’adressant directement à la caméra, généralement en anglais, sur les affaires courantes. Netanyahu est connu pour son anglais parfait quasiment sans accent, qu’il a perfectionné pendant ses années d’étude aux Etats-Unis.

Dans la première de ces vidéos, qui a été publiée après la fusillade mortelle dans un club d’Orlando en juillet, Netanyahu avait appelé la communauté internationale à se tenir aux côtés de la communauté LGBT, déclarant que l’attentat n’était pas un incident isolé et critiquant les pratiques homophobes du groupe terroriste Etat islamique et de pays du Moyen Orient.

Depuis, le Premier ministre a publié des vidéos sur une attaque terroriste à Kiryat Arba, en Cisjordanie, dans laquelle Hallel Yaffa Ariel, 13 ans, a été poignardée à mort, la Gay Pride de Jérusalem, des mesures de paix pour Abbas, un nouveau programme gouvernemental pour financer le développement de la communauté arabe, et un père palestinien demandant aux soldats israéliens de tirer sur son propre fils. Le mois dernier, il avait affirmé qu’Israël se souciait plus du peuple palestinien que ses propres dirigeants.

I'm going to say something now that some of you will not believe. But I'm going to say it anyway because it's true.I, the Prime Minister of Israel, care more about Palestinians than their own leaders do. Israel cares more about Palestinians than their own leaders do.That sounds incredible, right?But consider the following:A few days ago, the world learned that Hamas, the terrorist organization that rules Gaza, stole millions of dollars from humanitarian organizations like World Vision and the United Nations.Innocent and impoverished Palestinians were denied vital aid supplied from nations around the world.Hamas used this stolen money to build a war machine to murder Jews.I want you to think about that. Let that sink in.Hamas stole critical support for Palestinian children so that they could kill our children.So I ask you—who cares more about Palestinians?Israel, that facilitates the entry of humanitarian aid into Gaza, every single day?Or Hamas, that robs Palestinian children of that very same aid?Israel, that treats wounded Palestinians from Gaza in its hospitals?Or Hamas that prevents injured Palestinians from getting help?Imagine, just imagine, where we might all be if Palestinian leaders cared as much about helping their own people as they did about hurting our people. The Palestinian people deserve better.And today, I express my deepest sympathy with innocent Palestinians and those well-meaning nations who generously donated money to help them.The cynicism and cruelty of Hamas is hurting all of us.It's hurting peace.

Posted by ‎Benjamin Netanyahu – בנימין נתניהו‎ on Thursday, 11 August 2016

Les vidéos, parfois en hébreu, ont été vues plus de 40 millions de fois au total.

Des agences ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...