Rechercher

Washington nomme un nouvel envoyé dans le conflit maritime Israël-Liban

Biden a confié à Amos Hochstein, né en Israël, la tâche de superviser les négociations visant à résoudre le conflit sur des droits d'exploration lucratifs relatifs au gaz naturel

Le vice-président américain de l'époque, Joe Biden, (à gauche), s'entretient avec Amos Hochstein, alors envoyé spécial du département d'État pour les affaires énergétiques internationales, lors d'un déjeuner de travail organisé dans le cadre du Sommet sur la sécurité énergétique dans les Caraïbes, au département d'État à Washington, le 26 janvier 2015. (AP Photo/Pablo Martinez Monsivais/Fichier)
Le vice-président américain de l'époque, Joe Biden, (à gauche), s'entretient avec Amos Hochstein, alors envoyé spécial du département d'État pour les affaires énergétiques internationales, lors d'un déjeuner de travail organisé dans le cadre du Sommet sur la sécurité énergétique dans les Caraïbes, au département d'État à Washington, le 26 janvier 2015. (AP Photo/Pablo Martinez Monsivais/Fichier)

C’est l’envoyé à l’Énergie du département d’État américain, Amos Hochstein, né en Israël, qui servira d’intermédiaire dans les négociations menées entre Israël et le Liban concernant la résolution d’un conflit sur les frontières maritimes, a fait savoir dimanche le site d’information Axios.

Ce conflit englobe des droits potentiellement lucratifs concernant la recherche de gaz naturel dans les fonds marins.

Hochstein devrait faire une visite initiale en Israël et au Liban à la fin du mois, ont indiqué des responsables israéliens sous couvert d’anonymat au site internet.

Hochstein est considéré comme un proche du président américain Joe Biden et sa nomination est une indication de l’importance accordée par l’administration à la résolution de ce conflit, a estimé Axios.

Il va remplacer le diplomate américain John Desrocher, qui a tenu le rôle de médiateur dans ces négociations indirectes depuis leur lancement, en octobre 2020, alors que l’administration Trump était encore au pouvoir. Desrocher, pour sa part, va partir pour l’ambassade des États-Unis au Qatar dont il sera le chargé d’affaires, a noté le site.

Un porte-parole du département d’État a confirmé cette désignation à Axios, notant que Hochstein avait déjà servi d’intermédiaire dans ce conflit sur les frontières maritimes qui oppose Israël et le Liban quand Barack Obama était à la Maison Blanche.

« Il cherche à renforcer le travail très important qui a été réalisé par l’ambassadeur John Desrocher pendant toute l’année dernière », a précisé le porte-parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...