Rechercher

Yahadout HaTorah, qui a perdu un siège, fait appel des résultats électoraux

Le parti ultra-orthodoxe a rejeté le décompte final soumis une semaine après le vote, qui lui accordent 7 sièges contre 8 initialement tandis que le Likud grimpe de 31 à 32

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est reçu par le ministre de la Santé Yaakov Litzman du parti Yahadout HaTorah (à gauche), lors d'un repas pour célébrer la naissance du petit-fils de Litzman, le 18 juin 2017. (Shlomi Cohen/FLASH90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est reçu par le ministre de la Santé Yaakov Litzman du parti Yahadout HaTorah (à gauche), lors d'un repas pour célébrer la naissance du petit-fils de Litzman, le 18 juin 2017. (Shlomi Cohen/FLASH90)

La formation Yahadout HaTorah a déposé jeudi une requête contre les résultats officiels des élections qui ont été réactualisés une semaine après le vote et ont vu la faction ultra-orthodoxe perdre un siège face au parti du Likud.

Dans le décompte final achevé par la commission centrale électorale, le 24 septembre, Yahadout HaTorah était passé de huit sièges à sept au profit du Likud (32 contre 31 sièges).

Dans sa plainte portée devant la cour de district de Jérusalem, Yahadout HaTorah clame que les bulletins déposés dans un bureau de vote de la ville druze de Yarka – où le scrutin a connu des retards, le jour des élections, en raison de soupçons de fraude électorale – auraient dû être disqualifiés.

Le parti affirme également que les représentants des bureaux de vote, sur plusieurs sites, se sont trompés dans les décomptes finaux et qu’ils ont ainsi offert 625 voix supplémentaires au Likud. Ces suffrages supplémentaires, en plus de ceux de Yarka, auront permis de faire passer le parti de Netanyahu à 32 sièges au détriment de Yahadout HaTorah, selon la formation.

Le Likud a soumis une contre-plainte, expliquant avoir également procédé à une évaluation des résultats et établi que les 32 fauteuils qui lui ont été attribués par la commission centrale électorale sont bien légitimes.

Le siège supplémentaire accordé au Likud permet à la députée Kati Shitrit de conserver son siège au détriment de Yitzhak Pindros, élu pour la toute première fois sous l’étiquette de YaHadout HaTorah au mois d’avril dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...