Yariv Levin : Nous ne contesterons pas le résultat des élections comme Trump
Rechercher

Yariv Levin : Nous ne contesterons pas le résultat des élections comme Trump

Le président de la Knesset, un allié de Netanyahu, s'en prend à l'intégrité de la commission électorale deux jours avant le vote, mais promet d'accepter le résultat

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le député du Likud Yariv Levin lors d'une réunion de faction à la Knesset, le 9 décembre 2013. (Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le député du Likud Yariv Levin lors d'une réunion de faction à la Knesset, le 9 décembre 2013. (Miriam Alster/Flash90)

Deux jours avant les élections nationales, le président de la Knesset, Yariv Levin, du parti au pouvoir, le Likud, a attaqué dimanche la commission centrale électorale en la qualifiant de « partiale » et ses décisions d’“illogiques”, mais a nié que ces remarques faisaient partie d’un plan à la Trump visant à contester les résultats en cas de défaite du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Il y a eu des événements inacceptables lors des élections précédentes », a déclaré Levin au radiodiffuseur public Kan. « Le plus grave a été la tentative incessante de la commission de cacher cela, comme le fait qu’elle n’a pas permis que les protocoles soient dévoilés.

« Les décisions du chef de la commission, le juge [Uzi] Vogelman, sont partiales, unilatérales et complètement illogiques », a-t-il déclaré, citant en exemple la récente décision d’interdire la diffusion d’un sketch humoristique de Netanyahu, considéré comme de la propagande électorale.

M. Levin a déclaré que le Likud investissait des fonds considérables dans la présence d’observateurs dans presque tous les bureaux de vote afin, selon lui, de garantir l’intégrité des résultats. Les critiques ont accusé par le passé que les observateurs du Likud étaient une tentative de faire baisser le vote anti-Netanyahu.

Le juge Uzi Vogelman à la Cour suprême de Jérusalem, le 4 juin 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

L’intervieweur a ensuite établi un parallèle entre ces remarques et la rhétorique de l’ancien président américain Donald Trump avant les élections de novembre, lorsque pendant des mois avant le vote, le président sortant a déclaré que des fraudes électorales seraient commises, et a ensuite soutenu sans preuve que l’élection lui avait été « volée ».

« Pas du tout », a répondu Levin. « Non seulement je ne pense pas qu’il y aura de la fraude, mais je pense qu’il n’y a aucune raison pour que de la fraude soit commise ».

A la question de savoir si le Likud accepterait le résultat des élections, quel qu’il soit, Levin a répondu : « Nous avons toujours accepté la volonté des électeurs, et nous continuerons à le faire ».

Jeudi, M. Netanyahu a également promis d’accepter les résultats des élections, même s’il perd.

« Bien sûr que je vais accepter les résultats. Que puis-je faire, pleurer ? », a-t-il déclaré à la radio de l’armée avant le quatrième scrutin en moins de deux ans, mardi.

Il a fait cette déclaration un jour après que le président du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a affirmé sans preuve que Netanyahu préparait une émeute similaire à l’insurrection du 6 janvier au Capitole américain, menée par des partisans de M. Trump qui refusaient d’accepter sa défaite électorale.

Des manifestants, fidèles au président Donald Trump, prennent d’assaut le Capitole, à Washington, le 6 janvier 2021. (Crédit : AP Photo/John Minchillo)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...