Yisrael Katz appelle la communauté internationale à menacer militairement l’Iran
Rechercher

Yisrael Katz appelle la communauté internationale à menacer militairement l’Iran

Les troubles en Iran, au Liban et en Irak prouvent que les sanctions fonctionnent, a déclaré le ministre des Affaires étrangères à des diplomates étrangers lors de la conférence

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre des Affaires étrangères Israel Katz prononce un discours lors de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 26 septembre 2019 au siège des Nations Unies à New York. (Johannes EISELE / AFP)
Le ministre des Affaires étrangères Israel Katz prononce un discours lors de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 26 septembre 2019 au siège des Nations Unies à New York. (Johannes EISELE / AFP)

Le ministre des Affaires étrangères Yisrael Katz a appelé jeudi la communauté internationale à renforcer ses menaces à l’égard du programme nucléaire iranien. Il a indiqué qu’une « menace militaire efficace » était nécessaire, relevant d’un cran la rhétorique de plus en plus belligérante à l’encontre de Téhéran.

La République islamique constitue « la principale menace pour la région », a dénoncé le chef de la diplomatie, recensant les efforts du régime pour se doter de capacités nucléaires militaires, son programme de missiles balistiques et son soutien à des organisations terroristes comme le Hezbollah, le Hamas et le Jihad islamique.

« Les sanctions américaines contre l’Iran sont importantes et efficaces, cette campagne de pression maximale doit se poursuivre », a-t-il déclaré lors de la Conférence diplomatique organisée par le Jerusalem Post dans la capitale. Il a souligné que l’agitation sociale qui secoue l’Iran, l’Irak et le Liban prouvait que les sanctions économiques fonctionnaient.

« La population dans les États arabes et en Iran se soulève contre l’oppression brutale iranienne », a-t-il fait le constat.

« L’Iran a relancé récemment son programme nucléaire. Il est temps aujourd’hui pour le monde, les États-Unis en tête, de menacer militairement le régime iranien, s’il poursuit son programme », a-t-il ajouté.

Les responsables israéliens exhortent depuis longtemps la communauté internationale à se joindre aux sanctions décidées par l’administration américaine, mais ils n’avaient jamais explicitement appelé d’autres pays à proférer des menaces d’intervention militaire jusqu’à présent.

Mercredi matin, l’armée israélienne a attaqué des cibles syriennes et iraniennes en Syrie après des tirs de roquettes sur Israël la veille. « J’ai clairement indiqué que nous nuirons à tous ceux qui tentent de nous nuire », avait réagi Netanyahu mercredi. « Nous continuerons à garantir vigoureusement la sécurité d’Israël. »

Yisrael Katz a remercié l’armée pour avoir agi « pour défendre Israël en frappant mardi soir des cibles iraniennes en Syrie et des cibles syriennes qui l’avait attaqué ».

« C’est ce que nous avons toujours fait et ce que nous continuerons de faire à l’avenir », a-t-il mis en garde.

Celui qui est également ministre des Renseignements a ensuite brièvement évoqué ses efforts en vue de faire signer « des accords de non-belligérance » entre Israël et des gouvernements arabes du Golfe.

« Nous ne sommes pas en conflit avec les États du Golfe, et nous avons des intérêts communs dans le champ de la sécurité contre la menace iranienne ainsi que dans le développement de multiples initiatives civiles conjointes », a-t-il fait savoir.

« Israël possède de nombreuses capacités dans plusieurs domaines, dont la high-tech, l’innovation, l’agriculture et la technologie liée à l’eau, qui peuvent servir aux États du Golfe, et ils ont de nombreuses compétences qui peuvent être utiles à Israël également ».

Le chef de la diplomatie a indiqué que lui et des responsables de haut rang avaient « décidé de mettre en place des équipes communes pour promouvoir » l’initiative.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...