Yom Kippour : Magen David Adom a soigné plus de 1 500 Israéliens
Rechercher

Yom Kippour : Magen David Adom a soigné plus de 1 500 Israéliens

Les premiers secours ont aidé 134 femmes qui accouchaient pendant le jeûne et soigné 265 personnes blessées en vélo, en skate ou en rollers

Un skater dans les rues vides de Haïfa, pendant Yom Kippour, le 30 septembre 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Un skater dans les rues vides de Haïfa, pendant Yom Kippour, le 30 septembre 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Les secouristes de Magen David Adom (MDA) ont soigné plus de 1 500 Israéliens pendant Yom Kippour, le jour juif du grand pardon, qui est le jour le plus saint du calendrier juif, a commencé vendredi au coucher du soleil et s’est terminé samedi soir.

Comme tous les ans, les Israéliens laïcs ont tiré parti des rues et des autoroutes désertes, remplissant les rues pendant la fête, marqué par les Juifs religieux par 25 heures de jeûne et de prières. Mais, comme tous les ans, certains ont eu besoin d’aide, et MDA a soigné 1 659 personnes, a annoncé l’organisation de premiers secours dans un communiqué, dont 265 se sont blessées en faisant du vélo, du skate-board ou du roller.

228 autres personnes ont été soignées en raison de déshydratation et d’évanouissements causés par le jeune, qui interdit également de boire de l’eau, 21 ont dû être réanimées, selon le communiqué.

MDA a précisé que ses secouristes ont été appelés pour aider 134 femmes enceintes dont le travail commençait, et ont aidé sept femmes à accoucher chez elles ou dans l’ambulance.

Cyclistes sur l'autoroute Ayalon vide de Tel Aviv, pendant Yom Kippour, le 30 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Cyclistes sur l’autoroute Ayalon vide de Tel Aviv, pendant Yom Kippour, le 30 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Pour les secouristes, Yom Kippour est l’un des jours les plus animés de l’année, et des centaines de secouristes de plus sont mobilisées dans le pays.

Vendredi après-midi, avant le début du jeûne, un homme de 75 ans s’est noyé sur une plage de Netanya, dans le centre du pays. Les secouristes ont tenté de le réanimer mais ont dû se résoudre à prononcer son décès.

Samedi soir, avec la fin du jeûne, les transports en commun, la radio et la télévision ont repris.

La Cisjordanie et la bande de Gaza, fermées par l’armée israélienne à 00h01 vendredi, devaient être rouvertes samedi à minuit, « en fonction de l’évaluation de la situation », a indiqué l’armée. Ces fermetures sont une procédure de routine pendant les fêtes juives et israéliennes.

Fermeture de la route qui relie Beit Hanina, quartier de Jérusalem Est, à l'ouest de la capitale, avant Yom Kippour, le 29 septembre 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Fermeture de la route qui relie Beit Hanina, quartier de Jérusalem Est, à l’ouest de la capitale, avant Yom Kippour, le 29 septembre 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...