Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Zelensky rejette la proposition de céder des territoires ukrainiens à la Russie

Kissinger a été accusé d'agir "comme en 1938", en référence aux accords de Munich qui ont permis à l'Allemagne nazie d'annexer certaines parties de la Tchécoslovaquie

Illustration : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adressant au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, depuis Kiev, le 23 mai 2022. (Crédit : Markus Schreiber/AP Photo)
Illustration : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adressant au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, depuis Kiev, le 23 mai 2022. (Crédit : Markus Schreiber/AP Photo)

JTA – Le président ukrainien juif Volodymyr Zelensky a évoqué la Shoah pour répondre à l’ancien secrétaire d’État américain juif Henry Kissinger, qui a soutenu cette semaine au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, que l’Ukraine devrait renoncer à son espoir de récupérer le territoire que la Russie a annexé en 2014 dans le but de mettre un terme à la guerre actuelle le plus rapidement possible.

Henry Kissinger a déclaré lundi que l’Ukraine devrait mettre fin à la guerre en acceptant le « statu quo ante« , autrement dit l’annexion effective par la Russie en 2014 de territoires dans l’est de l’Ukraine.

« À mon avis, les négociations sur la paix doivent commencer dans les deux prochains mois afin que l’issue de la guerre puisse enfin être envisagée », a-t-il déclaré.

Zelensky a rejeté cette suggestion ; ses remarques ont été traduites en anglais par son bureau mercredi.

« Quoi que fasse la Russie, il y a toujours quelqu’un qui demande à ce que ses intérêts soient pris en compte. Cette année à Davos, cela s’est encore produit », a déclaré Zelensky. « Pour preuve, aujourd’hui à Davos, Kissinger refait surface et préconise de donner un morceau de l’Ukraine à la Russie pour éviter toute aliénation de la Russie à l’Europe. »

Zelensky a ajouté « qu’il semble que le calendrier de Kissinger ne soit pas en 2022, mais en 1938, et qu’il pensait s’adresser à un public non pas à Davos, mais à Munich ».

Henry Kissinger, ancien conseiller national à la sécurité et secrétaire d’État des États-Unis, à Jérusalem, en mai 2008. (Crédit : Olivier Fitoussi / FLASH90)

La référence à 1938 fait allusion à l’accord conclu à Munich cette année-là par les puissances d’Europe occidentale pour permettre à Adolf Hitler de revendiquer certaines parties de la Tchécoslovaquie, dans l’espoir de calmer ses ardeurs. Hitler a envahi la Pologne l’année suivante, déclenchant ainsi la Seconde Guerre mondiale.

Zelensky a ensuite évoqué le passé personnel de Kissinger lié à la Shoah.

« À propos, en 1938, année où la famille de Kissinger fuyait l’Allemagne nazie, il avait 15 ans et comprenait tout parfaitement », a déclaré Zelensky. « Personne ne l’a entendu dire, à l’époque, qu’il fallait s’adapter aux nazis au lieu de les fuir ou de les combattre. »

Kissinger, aujourd’hui âgé de 99 ans, a fui l’Allemagne nazie dans sa jeunesse. À sa majorité, il s’est engagé dans l’armée américaine et a combattu les nazis en Allemagne. Il a été le premier secrétaire d’État américain juif, de 1973 à 1977.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.