Zone de prière mixte : L’opposition va déposer une motion pour destituer Netanyahu
Rechercher

Zone de prière mixte : L’opposition va déposer une motion pour destituer Netanyahu

Les fédérations juives d’Amérique du Nord sont « profondément déçues » par la décision du Premier ministre

Le chef de l'opposition Isaac Herzog pendant la conférence pro-implantation B'Sheva de Jérusalem, le 12 février 2017. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef de l'opposition Isaac Herzog pendant la conférence pro-implantation B'Sheva de Jérusalem, le 12 février 2017. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef de l’opposition Isaac Herzog a déclaré que le parti de l’Union sioniste allait soumettre une motion de censure contre Netanyahu suite à la décision du cabinet de geler l’accord sur la création d’un espace de prière égalitaire sur le parvis du mur Occidental et à l’approbation préliminaire qui offre aux ultra-orthodoxes le monopole des conversions.

« La décision du gouvernement contre le mur Occidental et contre les conversions porte sévèrement atteinte au judaïsme américain et israélien et à ceux qui souhaitent intégrer le peuple juif et à tous ceux qui souhaitent prier au mur Occidental selon leurs coutumes », a-t-il dit dans un communiqué.

« Le message envoyé aux israéliens et aux communautés juives du monde est un message amer, qui crée une barrière entre Israël comme terre d’accueil pour le peuple juif et une grande partie du peuple juif », a déclaré Herzog.

La motion sera soumise à la Knesset lundi prochain.

Les représentants de la Fédération juives d’Amérique du nord (JFNA) ont exprimé à Netanyhu la « profonde déception » de leurs communautés quant à ces décisions.

« Nous croyons fermement que les actions d’hier prises par le gouvernement israélien, [à savoir], suspendre la résolution du Kotel et introduire un nouveau projet de loi sur les conversions représentent une menace sévère pour l’unité [du peuple] juif », a déclaré la JFNA dans un communiqué.

La JFNA, qui était un élément moteur des négociations de l’accord de 2016 qui garantissait la création d’un espace de prière non-orthodoxe au mur Occidental, a déclaré que cette mesure « complique » ses efforts pour lutter contre le sentiment anti-Israël aux États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...