Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a démis vendredi le conseiller municipal Aryeh King de ses fonctions dans la coalition dirigeante de la ville, suite à son appel en justice contre la ville.

King, détenteur des portefeuilles de l’urgence, de la sécurité et de la protection de l’environnement, tente d’obtenir de la Cour administrative qu’elle force le comité de construction et de planification de la ville à présenter les résultats d’une enquête de construction concernant le quartier arabe d’Arav al-Swahara, et l’empêche de discuter d’un plan de construction de nouvelles maisons pour les Arabes de Jérusalem avant la publication des résultats de l’enquête, selon le site NRG.

Mercredi, le comité de construction et de planification locale de Jérusalem a approuvé un plan de développement prévoyant la construction de 2 200 nouveaux logements à Arav al-Swahara, après plusieurs années de querelles entre le maire et les conseillers municipaux de droite.

La ville a déclaré que le licenciement de King n’était pas lié à la teneur de sa demande, mais au fait même qu’il ait initié la procédure judiciaire.

« Cette révocation des pouvoirs et des fonctions n’est pas liée à l’essence de l’appel de King contre la ville, mais uniquement à la façon dont il a choisi d’agir, s’opposant à l’accord de coalition qu’il a signé, et aux principes de base du travail de la coalition », déclare la ville dans l’annonce.

Les trois autres conseillers municipaux du parti de King continueront d’exercer leurs fonctions.