Un présentateur de la télévision égyptienne a menacé d’attaquer physiquement Moussa Abu Marzuk, le dirigeant du Hamas, basé au Caire, et a fait appel au procureur général de l’Égypte demandant à ce qu’Abou Marzuk soit expulsé du pays.

L’antipathie de Tawfiq Okasha envers le Hamas et les Frères musulmans a pris un tour plus personnel cette semaine, alors qu’Abu Marzuk a critiqué une lettre publique adressée par le président de l’AP Mahmoud Abbas à Okacha, le félicitant d’avoir encouragé le tourisme arabe à Jérusalem, sur la chaîne de télévision privée Al-Faraeen.

Abbas s’est adressé à Okacha dans sa lettre du 9 novembre dans les termes suivants : « Mon cher frère le Dr Okacha » et a félicité la personnalité de la télévision égyptienne pour son « excellent travail journalistique » ce qui a fortement agacé Abu Marzuk.

« M. le Président, qui vous a conseillé à ce sujet ? » a demandé Abu Marzuk dans un commentaire posté sur Facebook le 18 novembre. « Un homme qui humilie les Palestiniens, s’attaque à la résistance, et soulève sa chaussure contre le peuple de Gaza, n’est pas respecté par le peuple égyptien, alors est-ce que notre peuple devrait le respecter ?! ».

Selon le quotidien Al-Quds Al-Arabi, basé à Londres, Okacha a déclaré au procureur général de l’Egypte que les commentaires d’Abu Marzuk relevaient de l’incitation à la violence contre lui. Il a ensuite menacé de se rendre personnellement à l’extérieur de la maison d’Abu Marzuk avec ses partisans et de se confronter à lui.

« Je jure ici, à la télévision en direct, je vais enfreindre la loi et aller à son domicile dans le cinquième arrondissement [du Caire] et le pendre sur Bab Zuweila, » a menacé Okacha, se référant à l’une des anciennes portes de la capitale égyptienne.

« Ce chien du Hamas vit dans le cinquième arrondissement et il est comme abandonné… Hey Moussa, si tu es un homme, reste à la maison jusqu’à mardi. J’ai ton adresse. »

Okacha n’est apparemment pas au courant qu’Abu Marzuk a résidé dans la bande de Gaza au cours des derniers mois.

Le Hamas a été classé comme une organisation illégale par un tribunal égyptien plus tôt au cours de cette année.

Cette semaine, Okasha a été interviewé à la télévision officielle palestinienne, où il a exprimé son amour et son appréciation pour Mahmoud Abbas et son mépris pour le Hamas, les « frères du diable ».