Rechercher

19 rabbins new-yorkais à la frontière ukraino-polonaise pour fournir de l’aide

Une délégation organisée par le groupe UJA-Federation of New York fournira également un soutien rabbinique aux Juifs fuyant l'invasion russe

Des rabbins locaux et des volontaires à New York préparent de grandes valises remplies de fournitures médicales, de nourriture et d'aide humanitaire pour les réfugiés à la frontière ukraino-polonaise, dans le cadre d'une mission d'évaluation des besoins des organisations sur le terrain. (Crédit: Avec l'aimable autorisation de l'UJA via JTA)
Des rabbins locaux et des volontaires à New York préparent de grandes valises remplies de fournitures médicales, de nourriture et d'aide humanitaire pour les réfugiés à la frontière ukraino-polonaise, dans le cadre d'une mission d'évaluation des besoins des organisations sur le terrain. (Crédit: Avec l'aimable autorisation de l'UJA via JTA)

New York Jewish Week via JTA – Dix-neuf rabbins américains se rendront à la frontière ukraino-polonaise ce week-end pour distribuer de la nourriture et des fournitures médicales aux réfugiés ukrainiens. Ils fourniront également un soutien rabbinique aux Juifs fuyant l’invasion russe et évalueront les besoins actuels et futurs des réfugiés ukrainiens.

Le voyage est organisé par l’UJA-Federation of New York. Depuis le 24 février, l’organisation a annoncé 5 millions de dollars de subventions humanitaires pour les Ukrainiens.

Les rabbins de la coalition représentent les synagogues de New York, Long Island et Westchester. Le groupe, qui sera sur place de dimanche à mardi s’arrêtera dans les principaux centres de transit de réfugiés en Pologne, notamment Przemysl, Lublin et Srodborow.

Plusieurs rabbins ont envoyé des courriels à leurs congrégations demandant des dons de biens à apporter en Pologne. En tant que l’une des rares femmes rabbins de la délégation, le rabbin Rachel Timoner, rabbin principal de la congrégation réformée Beth Elohim à Park Slope, a déclaré qu’elle se concentrait sur l’approvisionnement en fournitures pour les femmes et les enfants, telles que des produits d’hygiène féminine, des couches et des lingettes pour bébé.

« C’est significatif pour moi d’avoir l’opportunité de faire quelque chose pour aider, aussi petite soit-elle, au milieu de cette crise humanitaire massive », a-t-elle écrit. Elle a également noté que sa communauté établira un centre de collecte d’aide et de fournitures et enverra des dons à l’Ukraine chaque semaine.

« Nous visiterons les points de passage frontaliers ukrainiens et verrons par nous-mêmes comment les agences sur le terrain répondent aux besoins immédiats et continus du peuple ukrainien », a écrit le rabbin Shaul Robinson, rabbin principal à la synagogue orthodoxe moderne de Lincoln Square, qui fait également partie la mission. « S’il plaît à D.ieu, je serai de retour mardi soir. »

Dans un courriel envoyé à sa congrégation, Steven Exler, grand rabbin de The Hebrew Institute of Riverdale — The Bayit, une congrégation « orthodoxe ouverte », a écrit : « En entrant en relation avec les réfugiés et ceux qui les aident, je peux envoyer le message qu’en tant que communauté juive, nous sommes avec eux, nous ressentons leur douleur, ils ne sont pas seuls et nous nous mobilisons pour leur venir en aide. Et d’ouvrir davantage mon cœur et de vous le tendre à tous, en témoignant et en aidant sur le terrain. »

Le rabbin Elie Weinstock, grand rabbin du Centre juif orthodoxe moderne d’Atlantic Beach et le rabbin Jonathan Blake, grand rabbin du Westchester Reform Temple, ont tous deux annoncé sur les réseaux sociaux qu’ils participeraient également.

« Je suis profondément ému par l’invitation à rejoindre mes collègues rabbins lors de ce voyage et reconnaissant à l’UJA-NY pour cette opportunité. Je sais que tant de personnes dans ma congrégation veulent aider et soutenir les victimes ukrainiennes dans ce cauchemar. D’une certaine manière, j’espère que nous pourrons leur apporter un message de solidarité, de soutien et d’espoir », a déclaré le rabbin Blake au New York Jewish Week.

Le rabbin Menachem Creditor, chef spirituel de la communauté Netivot Shalom à Berkeley, en Californie, sera également présent.

Le directeur de l’UJA-Federation of New York, Eric Goldstein, s’est récemment rendu en Pologne pour évaluer les efforts humanitaires sur le terrain, notamment ceux des deux principaux partenaires de l’UJA, l’American Jewish Joint Distribution Committee et l’Agence juive, qui prévoient de louer près de 1 000 chambres d’hôtel pour abriter réfugiés en Pologne. (UJA-Federation est un bailleur de fonds de 70 Faces Media, la société mère du New York Jewish Week.)

Lors d’une conférence de presse plus tôt cette semaine, Goldstein a rappelé que la crise ne fait que commencer et qu’il ne faut pas que le soutien s’amenuise avec le temps.

L’UJA-Federation of New York a annoncé 3 millions de dollars de subventions d’urgence le 25 février et 2 millions de dollars supplémentaires le 9 mars.

Avec une population estimée entre 40 000 et 400 000 Juifs, l’Ukraine abritait l’une des plus grandes populations juives d’Europe. L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés a estimé que plus de 2 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de la guerre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...