3 Israéliens blessés lors des attentats en Cisjordanie sortent de l’hôpital
Rechercher

3 Israéliens blessés lors des attentats en Cisjordanie sortent de l’hôpital

Amichai Ish-Ran, père du bébé né prématurément qui n'a pas survécu, un soldat blessé à Beit El et une femme blessée par des jets de pierres en Cisjordanie ont quitté l'hôpital

Shira (G) et Amichai Ish Ran, tous deux blessés la semaine dernière lorsqu'un terroriste palestinien a ouvert le feu sur des Israéliens près de l'implantation d'Ofra, vont donner une conférence de presse à l'hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, le 16 décembre 2018. (Yonatan Sindel/FLASH90)
Shira (G) et Amichai Ish Ran, tous deux blessés la semaine dernière lorsqu'un terroriste palestinien a ouvert le feu sur des Israéliens près de l'implantation d'Ofra, vont donner une conférence de presse à l'hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, le 16 décembre 2018. (Yonatan Sindel/FLASH90)

Trois Israéliens blessés lors d’attentats terroristes en Cisjordanie au début du mois ont pu quitter les hôpitaux de Jérusalem, tandis que d’autres blessés sont encore en convalescence.

L’un d’entre eux, Amichai Ish-Ran, a quitté l’hôpital Shaare Zedek jeudi. Il avait été blessé à la jambe par trois balles lors de l’attaque à main armée de la semaine dernière près de l’implantation d’Ofra.

L’épouse d’Ish-Ran, Shira, qui a été grièvement blessée dans la fusillade, se rétablit lentement et a subi une opération supplémentaire mercredi, qui a été un succès, a déclaré l’hôpital dans un communiqué.

La deuxième personne qui a pu rentrer chez elle est une femme de 24 ans qui a été modérément blessée dimanche lorsque sa voiture a été caillassée sur la route 60 par des terroristes palestiniens présumés.

Un soldat de Tsahal a également été autorisé à rentrer chez lui. Il avait été grièvement blessé vendredi dernier par un Palestinien qui l’avait poignardé et frappé à la tête avec une pierre à un poste militaire à l’extérieur de l’implantation de Beit El. L’assaillant s’est ensuite enfui de la scène, déclenchant une chasse à l’homme, mais s’est ensuite rendu.

Le soldat, Naveh Rotem, 21 ans, avait été transporté à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem avec un pronostic vital engagé, inconscient et avait été placé sous assistance respiratoire.

L’hôpital a déclaré dans un communiqué que Rotem avait été traité par de nombreux experts médicaux au cours de la semaine dernière et a cité le neurochirurgien Dr Iddo Paldor qui a déclaré qu’il rentrait chez lui « en bon état, fort et souriant ».

Judah Ari Gross et Adam Rasgon ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...