Rechercher

200 000 musulmans ont assisté aux prières de l’Aïd dans l’enceinte d’Al-Aqsa – Waqf

Les Palestiniens de Cisjordanie n’ayant reçu de permis, la plupart des fidèles étaient des habitants de Jérusalem venus montrer qu’Al-Aqsa « est le droit inviolable des musulmans »

Des musulmans participent aux prières de l'Aïd al-Fitr, fête de la rupture du jeûne, qui marque la fin du mois sacré du Ramadan, près de la mosquée du Dôme du Rocher dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, dans la Vieille Ville de Jérusalem, lundi 2 mai 2022. (Crédit: Mahmoud Illean/AP)
Des musulmans participent aux prières de l'Aïd al-Fitr, fête de la rupture du jeûne, qui marque la fin du mois sacré du Ramadan, près de la mosquée du Dôme du Rocher dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, dans la Vieille Ville de Jérusalem, lundi 2 mai 2022. (Crédit: Mahmoud Illean/AP)

Environ 200 000 musulmans ont assisté aux prières de la fête de l’Aïd al-Fitr à la mosquée Al-Aqsa pour clôturer le mois sacré du Ramadan, selon une déclaration du Waqf islamique lundi.

 » Il y a eu plus de fidèles que nous en avions vu pour les prières de l’Aïd al-Fitr depuis de nombreuses années « , a déclaré le cheikh Omar al-Kiswani, imam en chef du lieu saint, lors d’un appel téléphonique.

Selon Al-Kiswani, la plupart des personnes venues prier lundi étaient probablement des habitants de Jérusalem, car aucun ordre spécial n’a été accordé pour permettre aux Palestiniens de Cisjordanie d’y assister. Il a attribué cette forte affluence aux récents affrontements au sommet de la colline sacrée, lieu le plus saint du judaïsme et troisième lieu saint de l’islam.

Des émeutiers palestiniens ont lancé des pierres sur la police israélienne présente sur place à plusieurs reprises au cours du mois dernier. Les forces israéliennes ont répondu par des balles avec pointe en mousse, des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. Des violences similaires avaient contribué à déclencher une guerre entre Israël et les terroristes du Hamas en mai dernier.

« Les gens voulaient faire passer le message qu’Al-Aqsa est le droit inviolable des musulmans », a déclaré al-Kiswani.

Lundi, les Palestiniens ont déployé une énorme affiche pro-Hamas sur les arches menant à la mosquée Al-Aqsa, à l’intérieur du complexe, afin de transmettre les vœux du groupe terroriste pour un joyeux Aïd al-Fitr.

La police a annoncé avoir arrêté un résident palestinien de Jérusalem-Est âgé d’une vingtaine d’années, soupçonné d’avoir accroché cette bannière du Hamas dans l’enceinte du Mont du Temple.

« Nous prenons au sérieux tout acte d’incitation, de menace, de soutien ou d’identification à des organisations terroristes », a déclaré la police dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...