3 Palestiniens accusés de planifier une attaque pour le Hamas
Rechercher

3 Palestiniens accusés de planifier une attaque pour le Hamas

Les Palestiniens de Jérusalem-Est qui auraient tenté de tuer des soldats israéliens en Cisjordanie étaient connus des forces de sécurité

Les forces de sécurité israéliennes patrouillent l'entrée du quartier de Jérusalem-Est de Sur Baher en septembre 2015. (Hadas Parush/FLASH90
Les forces de sécurité israéliennes patrouillent l'entrée du quartier de Jérusalem-Est de Sur Baher en septembre 2015. (Hadas Parush/FLASH90

Les procureurs ont accusé mardi trois résidents palestiniens de Jérusalem-Est de préparer une attaque contre des Israéliens pour le compte du groupe terroriste Hamas.

Selon l’acte d’accusation déposé au tribunal de district de Jérusalem, Naseem Hamada, Izz al-Din Atun et Obeida Amira étaient des « agents terroristes » connus des services de sécurité israéliens.

Tous trois originaires du quartier Sur Baher de Jérusalem-Est, ils ont été accusés de contacts avec un agent étranger, d’appartenance à une organisation terroriste et de conspiration en vue d’une attaque terroriste.

Un quatrième suspect, identifié seulement comme étant AA, faisait l’objet d’une enquête pour sa participation présumée à la planification de l’attaque, mais le bureau du procureur de l’État n’a pas encore décidé s’il y a lieu de porter des accusations contre lui.

Hamada, Atun et Amira ont été arrêtés ces dernières semaines après qu’une opération conjointe de la police et du Shin Bet a découvert leur projet d’ouvrir le feu sur des soldats de Tsahal à un arrêt de bus à l’extérieur de l’implantation d’Oranit, dans le centre de la Cisjordanie.

Au cours de l’interrogatoire, Hamada a révélé qu’il était le chef du groupe et qu’il recevait des ordres d’agents du Hamas dans la bande de Gaza.

L’enquête a également révélé qu’Atun et Amira se sont rendus en Turquie l’année dernière pour rendre visite aux deux membres du Hamas, Mahmoud Atun et Musa Azari, qui ont été exilés dans le cadre de l’échange de prisonniers Gilad Shalit, et qui ont reçu des milliers de dollars pour les aider à financer l’attaque.

Les procureurs ont demandé au tribunal de placer les suspects en détention provisoire jusqu’à la fin de la procédure judiciaire les concernant.

Plus tôt cette année, le Shin Bet a accusé la Turquie d’aider le Hamas à blanchir de l’argent pour ses activités militaires et a affirmé qu’Ankara était en « contact direct » avec le groupe terroriste palestinien.

Le service de sécurité a déclaré que Zaher Jabarin, un haut responsable du Hamas qui s’est également installé en Turquie après avoir été expulsé lors de l’échange de prisonniers en 2011, faisait entrer clandestinement de l’argent en Cisjordanie pour financer des attentats terroristes. Jabarin, qui est également citoyen israélien, a été arrêté en janvier avec 91 000 euros en liquide sur lui, qu’il devait remettre au groupe terroriste, selon les autorités israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...