Népal : l’aide israélienne retardée
Rechercher

Népal : l’aide israélienne retardée

Les ministères israéliens se rejettent la responsabilité du blocage de l'envoi de 30 tonnes d'aide médicale et humanitaire

Israël était prêt lundi pour envoyer 30 tonnes d’aide médicale et humanitaire au Népal, mais en raison d’une confusion entre les ministères de la Défense et des Affaires étrangères, l’expédition n’a pas été envoyée, a rapporté la Deuxième chaîne mardi.

Selon le reportage, le ministère des Affaires étrangères a chargé les groupes d’aide israéliens de rassembler des vivres pour le pays ravagé par le séisme.

Les groupes ont recueilli des dons, notamment des médicaments, des couvertures et des filtres à eau.

Le ministère des Affaires étrangères a soutenu que le ministère de la Défense est ensuite revenu sur sa promesse de transporter de l’aide à Katmandou. Mais ce dernier a maintenu qu’il avait avisé le ministère des Affaires étrangères qu’il ne pouvait transférer l’aide en raison de « difficultés opérationnelles ».

Mardi soir, les 30 tonnes d’aide étaient restées en Israël.

L’aide humanitaire a été recueillie avant le deuxième tremblement de terre qui a frappé le Népal mardi. De magnitude 7,3, il s’est produit à proximité de la frontière chinoise, entre la capitale népalaise de Katmandou et le mont Everest, tôt mardi après-midi, 17 jours après le premier séisme qui a fait plus de 8 000 morts à travers le pays.

Les autorités népalaises ont déclaré mardi qu’au moins 48 personnes ont été tuées et plus de 1 100 blessées, tandis que 17 personnes ont péri de l’autre côté de la frontière, dans le nord de l’Inde.

Le tremblement de terre a également semé la terreur, lorsque des bâtiments déjà endommagés par le précédent séisme se sont écroulés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...