Rechercher

4e injection contre le COVID et personnes âgées : -72 % de risque de décès

Une nouvelle étude israélienne souligne le bienfait de la 4e injection en termes d'abaissement du risque d'hospitalisation et de décès du fait du COVID-19

Une femme de 95 ans reçoit une dose du vaccin contre la COVID-19 dans un centre de santé de Rehovot, le 10 janvier 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Une femme de 95 ans reçoit une dose du vaccin contre la COVID-19 dans un centre de santé de Rehovot, le 10 janvier 2022. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Une nouvelle étude de l’Université de Tel Aviv, de l’Université Ben Gurion et du ministère de la Santé révèle qu’une quatrième dose du vaccin contre le COVID-19 protège efficacement les personnes âgées en maison de retraite contre les effets du COVID.

L’étude menée auprès d’environ 40 000 Israéliens vivant dans des institutions supervisées par le ministère de la Santé montre que les personnes âgées auxquelles on a administré une 4e dose ont un risque réduit de 34 % de contracter le variant Omicron. Elles ont également 64 à 67 % moins de risques d’être hospitalisé en raison du COVID et 72 % moins de risques de décès par le virus.

Selon les professeurs qui ont supervisé l’étude, ont été comparés les données médicales de 24 088 résidents d’établissements de soins ayant reçu quatre doses du vaccin de Pfizer et de 19 687 résidents n’ayant reçu que trois injections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...