800 personnes pourront se réunir pour Yom HaZikaron et Yom HaAtsmaout
Rechercher

800 personnes pourront se réunir pour Yom HaZikaron et Yom HaAtsmaout

Les responsables de la Santé sont heureux de voir un "déclin significatif" du virus malgré l'ouverture presque entière de l'économie, cette semaine, et se disent optimistes

Les feux d'artifice lors d'un spectacle pour marquer le 71e anniversaire de l'indépendance d'Israël à Jérusalem le 8 mai 2019. (Crédit ; Hadas Parush/Flash90)
Les feux d'artifice lors d'un spectacle pour marquer le 71e anniversaire de l'indépendance d'Israël à Jérusalem le 8 mai 2019. (Crédit ; Hadas Parush/Flash90)

Si la situation sanitaire en Israël continue à s’améliorer du point de vue du coronavirus, les responsables n’imposeront pas de nouvelles restrictions pour la fête de Pessah et permettront la tenue d’événements pour Yom HaAtsmaout et pour Yom HaZikaron en présence du public, a noté vendredi la Douzième chaîne.

Le nombre de cas graves de la COVID-19 a chuté, vendredi, à son plus bas niveau depuis le mois de décembre dans un contexte de campagne de vaccination qui suit son cours. Plus de quatre millions de personnes ont reçu leurs deux doses de vaccin.

Les responsables de la Santé sont optimistes face à une sortie de la pandémie de coronavirus. Selon la Treizième chaîne, ils auraient indiqué que la situation est actuellement « la plus encourageante depuis le début de la pandémie, l’année dernière ». Ils ont ajouté que si cette tendance se confirmait encore, les Israéliens pourraient fêter Pessah, à la fin du mois de mars, sans que des restrictions soient imposées.

La Douzième chaîne a cité, vendredi, des responsables de la santé qui ont affirmé qu’ils constataient un « déclin significatif » de l’activité virale et qui ont estimé que si les choses continuaient ainsi, les commémorations de Yom HaZikaron et de Yom HaAtsmaout, à la mi-avril, pourraient avoir lieu.

L’année dernière, le gouvernement avait pris une initiative sans précédent en interdisant aux familles en deuil de se rendre sur les tombes des soldats morts au combat dans un contexte de confinement rigoureux.

Des soldats israéliennes lors d’une cérémonie officielle pour Yom HaZikaron, au cimetière militaire de Kiryat Shaul à Tel Aviv, le 1er mai 2017. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

Cette année, les restrictions pourraient être limitées et les cérémonies publiques pourraient accueillir jusqu’à 800 personnes, a rapporté la chaîne. Toutefois, les responsables de la santé contrôlent l’évolution de la situation avant de prendre une décision concernant l’organisation des concerts traditionnels de la Yom HaAtsmaout, qui se tiennent dans différentes villes de tout le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...