A voir : Dans son message de Rosh Hashana, Rivlin invite à l’introspection
Rechercher

A voir : Dans son message de Rosh Hashana, Rivlin invite à l’introspection

Le président israélien déclare qu'Israël doit renforcer ses liens internes afin de surmonter ses défis

Dans un message en anglais pour Rosh Hashana, le nouvel an juif, le président Reuven Rivlin a lancé jeudi un appel à l’introspection et à un renforcement des liens au sein d’Israël, et entre Israël et ses partisans.

Rivlin a exprimé à plusieurs reprises au cours des dernières semaines son anxieté au sujet des actes d’extrémisme juif – notamment après l’incendie criminel du 31 juillet dans lequel ont péri trois membres de la famille Dawabsha à Duma, et l’assassinat la veille lors de la Gay pride à Jérusalem.

Il s’était également plaint d’un manque de leadership israélien efficace, avait reconnu que sa relation avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était détériorée au point qu’ils ne se parlent plus régulièrement.

Dans le clip vidéo, le président dit qu’Israël faisait face à de nombreux défis internes et externes.

Il a affirmé qu’il était sûr que le pays les surmonterait, mais que, pour ce faire, « nous devons travailler pour renforcer les liens entre nous, entre les différentes communautés qui composent le peuple israélien, et avec nos frères et sœurs, amis et sympathisants d’Israël dans le monde entier ».

Rosh Hashana commence dimanche soir.

Voici le texte intégral de son message :

Chers amis,

Alors que nous nous approchons des Fêtes, au nom de tous les habitants d’Israël, je vous adresse mes meilleurs vœux pour que la nouvelle année soit douce.

Nous savons que tout en célébrant la nouvelle année, c’est aussi un temps pour l’intospection de l’âme et la prière.

La tradition enseigne que tous les êtres humains passent devant Dieu, et sont inscrits pour une bonne ou une mauvaise année.

Puis, à Yom Kippour, le plus saint des jours, le Grand Prêtre entrait dans le Saint des Saints dans le Temple de Jérusalem et prononçait trois prières. D’abord pour lui-même et sa famille. Puis pour sa tribu, et après, seulement après, il priait pour tout le peuple. Cela semble étrange – voire erroné – pour le Grand Prêtre de commencer par prier pour lui-même avant de prier pour les autres. Les rabbins répondent qu’afin de pouvoir vraiment représenter l’ensemble du peuple, afin de présenter véritablement les prières de la nation devant Dieu, le Grand Prêtre doit d’abord offrir sa propre prière. Parce que seulement lorsque nous sommes sûrs de notre propre voie, pouvons-nous espérer apprécier les besoins d’autrui.

Israël fait face à de nombreux défis tant internes qu’externes ; des défis sociaux, des défis économiques et bien sûr des defis de sécurité.

Nous pouvons et nous allons les surmonter – comme nous l’avons fait plusieurs fois par le passé.

Pour y parvenir, nous devons travailler en interne pour renforcer les liens entre nous, entre les différentes communautés qui composent le peuple israélien, et avec nos frères et sœurs, ainsi que les amis et les partisans d’Israël à travers le monde.

Tout comme le Grand Prêtre l’a fait, je souhaite que nous tous puissions accueillir la nouvelle année en étant sûrs de notre propre voie, en tant qu’individus, en tant que peuple et en tant que nation.

Puissions-nous tous être inscrits dans le Livre de la Vie. Puissions-nous tous avoir une année heureuse, saine et douce.

Shana Tova [bonne année] à vous tous depuis Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...