Rechercher

Abbas rencontre le roi Abdallah de Jordanie avant sa visite à la Maison Blanche

Cette rencontre à Amman qui permettra de coordonner les positions survient vingt-quatre heures après une réunion similaire entre le chef de l'AP et le président égyptien

Le roi Abdallah II de Jordanie, à droite, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avant une réunion au Palais Royal d'Amman, le 12 novembre 2014. (Crédit : Khalil Mazraawi/AFP)
Le roi Abdallah II de Jordanie, à droite, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avant une réunion au Palais Royal d'Amman, le 12 novembre 2014. (Crédit : Khalil Mazraawi/AFP)

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a rencontré le roi Abdallah II de Jordanie dimanche à Amman pour coordonner leurs positions avant l’entretien qui aura lieu entre Abbas et le président américain Donald Trump cette semaine à la Maison Blanche.

Selon le site d’information Ynet, Abbas et Abdallah ont convenu durant cette réunion qu’une solution à deux états est la « seule solution » au conflit israélo-palestinien.

Ils ont également indiqué avoir discuté des moyens de faire redémarrer les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens.

La rencontre entre les deux dirigeants survient moins de vingt-quatre heures après qu’Abbas s’est entretenu avec le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi au Caire.

Sissi a émis un communiqué après cette réunion affirmant lui aussi l’engagement de son pays à prôner une solution à deux états et recommandant vivement aux Etats Unis de « jouer un rôle actif dans les efforts visant à redonner vie aux pourparlers de paix ».

Au cours de sa visite à Washington mercredi, Abbas devrait participer à plusieurs rencontres importantes avec Trump et d’autres hauts responsables de l’administration américaine qui auront pour objectif la reprise des négociations.

Trump a fait de la paix au Moyen Orient une priorité, rencontrant à la Maison Blanche au mois de février le Premier ministre Benjamin Netanyahu et, au début du mois, Sissi et Abdallah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...