AIPAC : aucun risque sanitaire connu pour les participants à la conférence
Rechercher

AIPAC : aucun risque sanitaire connu pour les participants à la conférence

Le lobby pro-Israël avait annoncé que deux participants à la conférence avaient été testé positifs au coronavirus

Le vice-président américain Mike Pence s'exprime lors de la conférence politique 2020 de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) à Washington, DC, le 2 mars 2020. (Photo par SAUL LOEB / AFP)
Le vice-président américain Mike Pence s'exprime lors de la conférence politique 2020 de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) à Washington, DC, le 2 mars 2020. (Photo par SAUL LOEB / AFP)

Samedi, les autorités américaines de santé ont annoncé qu’elles n’avaient pas identifié de risque pour les participants à la conférence de l’AIPAC, après que le lobby pro-Israël a fait savoir qu’au moins deux participants avaient été testés positifs au coronavirus.

L’AIPAC a relayé un message du ministère de la Santé où l’on pouvait lire : « D’après nos enquêtes menées en collaboration avec le Département de la Santé de New York (NYSDH), aucun risque n’a été identifié pour les participants à la conférence cette fois-ci ».

Le communiqué appelait les participants à respecter les directives de santé publique et à être attentifs aux symptômes. Le ministère de la Santé a dit qu’il travaillerait avec l’AIPAC pour informer de toute évolution de la situation.

Vendredi, l’AIPAC a prévenu le Congrès, l’administration Trump, des militants et d’autres sur les infections au virus, soulevant la crainte que des responsables politiques, dont le vice-président américain Mike Pence, auraient pu être exposés.

La conférence annuelle, qui dure du 28 février au 2 mars, a attiré 18 000 personnes à Washington, DC.

Sur Twitter, l’AIPAC a déclaré avoir envoyé un courriel à tous les intervenants, les participants et les bureaux du congrès et de l’administration.

« Si vous êtes testés positifs au coronavirus, nous vous appelons à informer les autorités locales de santé afin qu’elles puissent coordonner efficacement leur réponse à cette situation avec les autorités sanitaires compétentes », a déclaré l’AIPAC.

L’organisation a appelé les participants à suivre les instructions des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies et à contacter leurs médecins s’ils se sentent malades ou s’ils ont des questions médicales.

Interrogé sur les révélations lors d’un briefing à la Maison Blanche, le Dr Anthony Fauci des National Institutes of Health a déclaré que les officiels du ministère de la Santé vont interroger les personnes infectées pour déterminer avec qui elles ont pu être en contact, et pour essayer de déterminer qui a pu être exposé.

La conférence réunit habituellement des membres du Congrès et leur personnel, mais aussi des officiels de l’administration, dont Pence et le Secrétaire d’État Mike Pompeo, cette année.

En outre, le dernier jour de la conférence, les militants de l’AIPAC rendent visite à presque chaque bureau du congrès pour faire du lobby.

La déclaration de l’AIPAC publiée tard mercredi sur Twitter notait que les deux personnes qui ont été testées positives sont originaires de New York. L’épidémie touche particulièrement la communauté juive du comté de Westchester au nord de New York.

L’AIPAC a déclaré avoir été en contact avec le service de santé du comté de Westchester, celui de New York, les autorités nationales de santé et le département de santé du district de Columbia.

Le communiqué notait que l’organisation consultait aussi Edward Septimus, un professeur de médecine interne à l’université du Texas A&M.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...