AIPAC : Yair Netanyahu va s’exprimer lors d’un événement pour les jeunes
Rechercher

AIPAC : Yair Netanyahu va s’exprimer lors d’un événement pour les jeunes

Le fils du Premier ministre a accompagné son père à la réunion annuelle de l'AIPAC ; une réunion avec des leaders de la jeunesse a été confirmée par un officiel

Yair Netanyahu, fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la Cour des magistrats de Tel Aviv, le 5 juin 2018. (Flash90)
Yair Netanyahu, fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la Cour des magistrats de Tel Aviv, le 5 juin 2018. (Flash90)

Yair Netanyahu, le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, est attendu pour s’exprimer lors d’un événement avec des dirigeants de la jeunesse prévu dans le cadre de la conférence annuelle de l’AIPAC à Washington.

Sa participation n’avait pas été rendue publique et le but de son intervention n’a pas été précisé, a rapporté dimanche le quotidien Haaretz. Il n’apparaît pas sur la liste des intervenants prévus.

Yair Netanyahu avait révélé lui-même sa participation à l’AIPAC dans un tweet publié ce week-end après que des journalistes lui ont demandé la raison de son déplacement aux côtés de son père à la conférence tenue du 24 au 26 mars.

Un officiel de l’AIPAC a confirmé l’information à Haaretz, décrivant l’événement comme « informel, » sans en préciser la date et l’heure.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, son épouse, Sara, et leur fils Yair lors d’une rencontre avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte (pas sur la photo), dans la résidence officielle de Neanyahu à Jérusalem, le 8 décembre 2013. (Crédit : Haim Zach/GPO/Flash90)

Yair Netanyahu a fait les gros titres ce week-end après que la correspondante diplomatique de la Deuxième chaîne Dana Weiss a publié une vidéo dans laquelle elle traite le fils du Premier ministre de « raté » et « d’abruti aut…, » semblant vouloir dire « autiste » avant de finalement se rétracter. Elle a réalisé la vidéo samedi soir alors que les journalistes attendaient d’embarquer à bord de l’avion à destination de Washington, un départ qu’aurait retardé Yair Netanyahu.

Le Premier ministre a condamné ces images. La journaliste a ensuite retiré la vidéo de son compte Twitter et présenté ses excuses, niant qu’elle a traité le fils de Benjamin Netanyahu « d’autiste. »

Ce dernier s’attire régulièrement les foudres pour ses commentaires et publications sur les réseaux sociaux. L’année dernière, il a fait savoir que son compte Facebook avait été suspendu, quelques jours après avoir publié qu’il préférerait que tous les musulmans quittent Israël.

En 2017, il avait publié puis supprimé une caricature antisémite de l’homme d’affaires juif George Soros.

Capture d’écran du dessin animé représentant George Soros et publié par Yair Netanyahu, le 8 septembre 2017. (Crédit : Facebook)

Plus tôt ce mois-ci, Haaretz avait rapporté que le fils du chef du gouvernement avait laissé une ardoise de 2 500 dollars à l’hôtel Hilton dans lequel il avait séjourné lors de la visite officielle de son père au Brésil en décembre dernier. En tant que citoyen privé, les dépenses de Yair Netanyahu doivent être payées par sa famille, ce qui n’a visiblement pas été le cas. Le Bureau du Premier ministre avait réagi à l’article du quotidien et indiqué qu’il se penchait sur la question et qu’il venait tout juste de recevoir la facture.

Egalement ce mois-ci, Yair Netanyahu aurait été mis en congés par son employeur après s’en être pris au président Reuven Rivlin sur fond de débat autour du rôle des Arabes israéliens dans la vie politique et la société et d’élections nationales.

Le jeune Netanyahu serait suspendu pour toute la durée de la campagne électorale, au terme de laquelle il pourra reprendre son poste de coordinateur des réseaux sociaux pour Shurat HaDin — le centre juridique d’Israël, une ONG qui met des avocats et juristes à disposition des victimes du terrorisme. Des sources proches de Yair Netanyahu avaient fait savoir que c’était lui, et pas Shurat Hadin, qui avait demandé à se retirer pour mieux se concentrer sur la campagne.

Son père devait s’exprimer lors de la conférence de l’AIPAC, mais a dû écourter sa visite en raison du tir de roquette depuis la bande de Gaza qui a atteint le centre du pays lundi matin. Il s’entretiendra avec le président américain Donald Trump avant de renter en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...