Alain Finkielkraut : Netanyahu « ne propose rien aux Palestiniens »
Rechercher

Alain Finkielkraut : Netanyahu « ne propose rien aux Palestiniens »

Sur LCI, l’académicien juge la décision de Donald Trump "catastrophique" et accuse le Premier ministre israélien de pousser les Palestiniens vers "le désespoir et l'extrémisme"

Capture d'écran : Daylimotion/Alain Finkielkraut: "Israël n'a pas d'avenir si la situation continue à se dégrader"
Capture d'écran : Daylimotion/Alain Finkielkraut: "Israël n'a pas d'avenir si la situation continue à se dégrader"

« Je partage l’attachement à Israël, de tous les juifs, mais d’un autre côté, la décision de Trump me paraît catastrophique parce qu’elle risque d’embraser la région, parce qu’elle risque d’empêcher la reprise des négociations entre les Palestiniens et les Israéliens. Les Américains auraient dû procéder tout autrement », a regretté le philosophe Alain Finkielkraut ce dimanche dans « L’Entretien d’Audrey » sur LCI.

A propos de Benjamin Netanyahu, reçu ce dimanche à l’Elysée par Emmanuel Macron, avant de se rendre lundi devant le Parlement européen, l’académicien maintient une position critique qu’il a toujours défendue : « [Benjamin Netanyahu] ne propose rien aux Palestiniens. Il les pousse au désespoir et à l’extrémisme. »

Il regrette également la demande émanant de Francis Kalifat, président du Crif, adressée à Emmanuel Macron de s’aligner sur la position américaine et de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

« Le Crif me semble sortir de ses prérogatives et je ne suis pas sûr qu’il soit représentatif dans le monde juif. (…). Le Crif, au lieu de demander à Macron de s’aligner sur Trump, devrait lui ne pas s’aligner sur Netanyahu et le gouvernement d’Israël parce que ces décisions peuvent être et doivent être discutées. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...