Israël en guerre - Jour 194

Rechercher
"LA FOURNITURE D'ARMES À L'UKRAINE SERAIT UN GESTE INAMICAL"

Anatoly Viktorov: « Israël ne doit pas s’inquiéter des liens entre Moscou et l’Iran »

Interrogé sur l'achat de drones iraniens, l'ambassadeur de Russie en Israël a déclaré que Moscou ne "joue pas contre Israël" et prend en compte ses "préoccupations légitimes"

L'ambassadeur de Russie en Israël Anatoly Viktorov s'adressant aux médias au consulat de Russie, à Tel Aviv, le 3 mars 2022. (Crédit: Avshalom Sassoni‎‏/Flash90)
L'ambassadeur de Russie en Israël Anatoly Viktorov s'adressant aux médias au consulat de Russie, à Tel Aviv, le 3 mars 2022. (Crédit: Avshalom Sassoni‎‏/Flash90)

L’ambassadeur russe en Israël, Anatoly Viktorov, a cherché jeudi à calmer les inquiétudes israéliennes croissantes concernant la coopération de Moscou avec Téhéran, suite à l’achat et au déploiement récents de drones iraniens contre l’Ukraine.

« La Russie ne joue pas contre Israël et je tiens à confirmer que nous prenons pleinement et totalement en compte les préoccupations légitimes d’Israël en matière de sécurité », a répondu Viktorov lorsqu’il a été interrogé sur l’achat de drones au cours d’une interview accordée à la chaîne publique israélienne Kan.

La Russie et l’Iran ont tous deux nié le déploiement de drones iraniens en Ukraine. Mais Israël, les États-Unis et l’Ukraine ont tous affirmé qu’il existe des preuves solides de leur utilisation dans de nombreux attentats « suicides ».

L’envoyé russe a également été interrogé sur la question de savoir si Israël devait craindre que Moscou aide l’Iran à obtenir une arme nucléaire, comme l’a récemment suggéré le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Viktorov a rejeté cette accusation, affirmant que Zelensky « dit beaucoup de choses ridicules ».

Il a également suggéré que le dirigeant ukrainien intensifiait sa pression sur Israël pour qu’il fournisse une assistance à l’approche des élections de la Knesset la semaine prochaine, « ce qui constitue une ingérence dans les affaires intérieures d’Israël ».

Viktorov a qualifié les liens israélo-russes d’amicaux, mais a prévenu qu’une décision d’Israël d’armer l’Ukraine serait considérée comme « inamicale » par Moscou.

« Toute démarche sérieuse qui ne tiendrait pas compte de l’intérêt national de notre pays pourrait non seulement affecter, mais même détruire les relations entre nos pays », a-t-il ajouté.

Israël a jusqu’à présent repoussé les demandes ukrainiennes d’armes, ne voulant pas risquer de nuire à ses liens avec la Russie, qui contrôle le ciel syrien dans lequel Tsahal opère pour cibler les milices iraniennes en contrebas.

Viktorov a indiqué qu’Israël informe la Russie avant l’annonce de toute nouvelle politique concernant la guerre en Ukraine, mais a refusé de donner plus de détails.

Interrogé sur les efforts de Moscou pour fermer l’Agence juive en Russie, Viktorov a déclaré qu’il s’agissait d’une « question purement juridique », sans fournir plus d’explications.

Il a rejeté une question concernant la sécurité des citoyens juifs de Russie, déclarant qu’il n’y a « aucune raison pour les citoyens juifs de la Fédération de Russie d’avoir peur de quoi que ce soit ». « Il n’y a pas de montée de l’antisémitisme. Leurs droits ne sont, en aucun cas, limités. »

Plus tôt jeudi, l’ancien grand rabbin de Moscou Pinchas Goldschmidt a appelé les Juifs russes à fuir le pays après qu’un haut responsable de la défense russe a qualifié le mouvement hassidique Habad-Loubavitch de culte suprémaciste.

Dans un article de l’hebdomadaire gouvernemental Argumenty i Fakty appelant à la « désatanisation » de l’Ukraine, le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité russe Aleksey Pavlov avait affirmé que le pays abritait des centaines de cultes néo-païens, dont le mouvement Habad-Loubavitch.

Le Conseil national de sécurité russe aurait cherché à se distancer de l’article, affirmant qu’il avait été publié à son insu et qu’il n’était pas représentatif de la politique officielle de Moscou.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.