Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Après la fermeture, le ministère perquisitionne Al Jazeera à Nazareth, saisit du matériel

Les inspecteurs ont confisqué du matériel de diffusion à la chaîne ; le ministre des Communications, Shlomo Karhi, jure "qu’Israël ne laissera pas le Hamas émettre d’ici"

Des inspecteurs du ministère des Communications font une descente dans les bureaux du réseau Al Jazeera à Nazareth, le 9 mai 2024. (Crédit : Ministère des Communications)
Des inspecteurs du ministère des Communications font une descente dans les bureaux du réseau Al Jazeera à Nazareth, le 9 mai 2024. (Crédit : Ministère des Communications)

Le ministère des Communications a fait savoir jeudi que ses inspecteurs avaient perquisitionné les bureaux de la chaîne qatarie Al Jazeera à Nazareth, conformément à la récente décision du gouvernement de mettre fin aux activités de la chaîne dans le pays.

Les inspecteurs accompagnés de la police ont confisqué du matériel utilisé pour les émissions en direct, notamment une caméra, un émetteur-récepteur TVU, un trépied et un kit audio, a indiqué le ministère dans son communiqué.

« Israël ne laissera pas le Hamas émettre depuis ici », a publié le ministre des Communications Shlomo Karhi sur X, réitérant l’accusation d’Israël selon laquelle le réseau qatari servait de porte-voix de propagande au groupe terroriste palestinien.

Dimanche, le gouvernement a voté à l’unanimité pour autoriser Karhi à fermer Al Jazeera pour une période renouvelable de 45 jours, conformément à une loi adoptée par la Knesset en avril permettant la fermeture temporaire de médias étrangers considérés comme portant atteinte à la sécurité nationale.

Immédiatement après la décision du cabinet, Karhi a signé quatre ordonnances demandant aux fournisseurs israéliens de télévision et d’accès à Internet d’interrompre l’accès à Al Jazeera, ainsi que des instructions visant à fermer les bureaux de la chaîne en Israël et à lui confisquer son matériel de diffusion.

« Les journalistes d’Al Jazeera ont porté atteinte à la sécurité d’Israël et incité à la violence contre les soldats de Tsahal », a affirmé le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué de presse publié conjointement avec le bureau de Karhi à la suite de la décision du gouvernement.

Netanyahu et Karhi ont tous deux affirmé que la chaîne avait porté atteinte à la sécurité nationale israélienne, mais le gouvernement ne rendra pas publics les preuves de cette affirmation, et un responsable israélien a déclaré en début de semaine qu’un rapport du Shin Bet ayant conduit à la fermeture de la chaîne resterait classifié.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.