Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Le rapport du Shin Bet qui a conduit à la fermeture d’Al Jazeera ne sera pas déclassifié

Le gouvernement a fermé les bureaux du média qatari et bloqué ses émissions, après que l'agence a estimé qu'il "portait réellement atteinte à la sécurité de l'État"

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

La police perquisitionne les bureaux d'Al Jazeera à Jérusalem-Est, le 5 mai 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
La police perquisitionne les bureaux d'Al Jazeera à Jérusalem-Est, le 5 mai 2024. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Le gouvernement ne rendra pas publics les détails des documents de synthèse soumis par les services de sécurité affirmant qu’Al Jazeera a porté atteinte à la sécurité d’Israël, suite à la décision du cabinet, lundi, de fermer temporairement le réseau d’information qatari.

Selon une résolution gouvernementale adoptée dimanche, l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a publié le 9 avril un rapport affirmant que les émissions d’Al Jazeera nuisaient à la sécurité nationale, tandis que Tsahal et le Mossad ont publié des rapports préconisant de restreindre les émissions de la chaîne.

Ces rapports sont classifiés, a indiqué un fonctionnaire israélien, et ils ne seront pas rendus publics.

Selon la loi en vertu de laquelle le ministre des Communications Shlomo Karhi a ordonné à Al Jazeera de cesser d’émettre, le Premier ministre et le ministre des Communications doivent recevoir au moins une prise de position rédigée par l’une des agences de sécurité de l’État, détaillant les « fondements factuels » de l’allégation selon laquelle l’organe de presse étranger en question cause un « préjudice réel » à la sécurité de l’État.

La loi a été adoptée le 2 avril, et Karhi a soumis le même jour une demande au Conseil de sécurité nationale et au secrétaire du cabinet pour faire fermer Al Jazeera.

La résolution gouvernementale adoptée dimanche indique que le cabinet de sécurité a envoyé une demande à Tsahal, au Shin Bet, au Mossad et au censeur militaire le 3 avril, leur demandant d’indiquer leur position sur la question de savoir si Al Jazeera portait atteinte à la sécurité nationale.

Le bureau de la chaîne qatarie Al Jazeera à Jérusalem, le 31 juillet 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Le rapport du Shin Bet a été reçu le 9 avril et les conclusions indiquent que « toutes les informations en possession du Shin Bet indiquent que le contenu diffusé sur la chaîne porte réellement atteinte à la sécurité de l’État », indique la résolution.

Elle ajoute que des rapports classifiés de Tsahal et du Mossad sont favorables à « la restriction des émissions d’Al Jazeera en Israël ».

A LIRE : 5 choses à savoir sur la chaîne qatarie Al Jazeera

Dans la demande de Karhi, le ministre des Communications a fourni ce qu’il a déclaré être des exemples de dommages causés par les émissions d’Al Jazeera, affirmant qu’ils démontraient « sans ambiguïté que la chaîne sert de porte-voix à une propagande incitative qui glorifie les attaques terroristes et les terroristes, aide l’ennemi, et est donc susceptible de nuire au bien-être public, à la sécurité de l’État, et même de porter atteinte à l’ordre public ».

Un autre fonctionnaire israélien a déclaré au Times of Israel, dans le même ordre d’idées, qu’Al Jazeera Arabic en particulier incitait au terrorisme, ce qui, par extension, constituerait une menace pour la sécurité, et a déclaré que la chaîne avait été fermée parce qu’elle était « le principal porte-voix du Hamas » et d’autres organisations terroristes.

« Elle incite au terrorisme contre les Israéliens depuis plus de 20 ans et promeut des thèmes antisémites. Al Jazeera est un outil de propagande du terrorisme islamique, déguisé en réseau d’information », a déclaré le fonctionnaire.

La chaîne « a abusé de la démocratie et de la liberté de la presse en Israël pour glorifier le terrorisme contre les Israéliens et pour empoisonner l’esprit des masses arabes. Elle ne respecte aucune norme professionnelle journalistique, puisqu’elle se consacre à la glorification de la violence et du meurtre d’Israéliens ».

Le ministre des Communications, Shlomo Karhi, arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet du Premier ministre, le 10 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le responsable a déclaré que la chaîne arabophone d’Al Jazeera « a incité les Palestiniens à commettre des attentats contre les Israéliens » en idolâtrant les terroristes palestiniens et en les présentant comme des héros.

« Al Jazeera a abusé de la démocratie et de la liberté de la presse en Israël pour inciter les masses arabes à s’opposer à Israël et à perpétrer des attaques contre les Israéliens », a déclaré le responsable. « Ils veulent s’assurer que les masses reçoivent le message, qui est le djihad contre Israël. C’est un outil de propagande jihadiste qui soutient tous les groupes terroristes de la région. »

Al Jazeera a qualifié la décision de mettre fin à ses activités d’action « criminelle » et a déclaré que l’accusation selon laquelle la chaîne menaçait la sécurité nationale était un « mensonge dangereux et ridicule » qui mettait ses journalistes en danger.

« La suppression par Israël de la liberté de la presse pour couvrir ses crimes en tuant et en arrêtant des journalistes ne nous a pas dissuadés d’accomplir notre devoir », a déclaré la chaîne.

Reuters a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.