Armes en Floride: Le discours d’un élu juif aide à faire adopter la nouvelle loi
Rechercher

Armes en Floride: Le discours d’un élu juif aide à faire adopter la nouvelle loi

Le démocrate Jared Moskowitz a dirigé les efforts visant à adopter la réforme sur les armes dans son état après la fusillade qui avait fait 17 morts parmi les élèves d’un lycée

Jared Moskowitz s'exprimant devant la législature de la Floride, le 7 mars 2018. (Capture d'écran de YouTube)
Jared Moskowitz s'exprimant devant la législature de la Floride, le 7 mars 2018. (Capture d'écran de YouTube)

Jared Moskowitz est membre de la chambre des Représentants de Floride. Après une fusillade survenue le mois dernier dans un lycée de Parkland, dans le district de Moskowitz, qui a fait 17 morts, le démocrate juif a pris la tête des initiatives prônant l’adoption d’une réforme sur les armes dans son état.

Cette loi de compromis a levé l’âge minimum de 18 à 21 ans (le tueur de Parkland en avait 19) et interdit également les bump stocks, qui facilitent les tirs rapides. Elle a prévu également d’armer les enseignants – une disposition à laquelle Moskowitz et un grand nombre de survivants se sont opposés. Elle n’interdit pas les armes d’assaut.

A la veille du passage de ce projet de loi, au début du mois, Moskowitz avait indiqué à la NPR qu’il soutiendrait la législation même si le compromis lui donnait une « indigestion ».

Le 7 mars, il a voté en faveur de la loi et prononcé un discours au cours duquel ses collègues sont venus le réconforter. Le site d’information libéral Now This a publié la vidéo de cette allocution sur Twitter.

Dans son discours, Moskowitz décrit comment son fils de quatre ans, Sam, se trouvait à l’angle de la rue du lycée au moment de la fusillade, tentant d’apprendre à écrire – quelque chose qu’il désirait faire depuis qu’il savait épeler son nom. La structure avait également fait l’objet d’un confinement et l’enseignante de son fils avait mis les petits élèves à l’abri.

La professeure de Sam était Jen Guttenberg dont la fille, Jaime, est décédée lors de la fusillade survenue au lycée Marjory Stoneman Dougla.

« Elle a mis mon enfant dans un placard alors que sa fille était en train de mourir. Je voulais lui dire merci pendant les funérailles », a déclaré Moskowitz en évoquant Jen Guttenberg. « Je n’ai pas su comment faire ».

A plusieurs moments pendant le discours, Moskowitz s’est tu, sur le point de fondre en larmes.

L’année dernière, Moskowitz avait parrainé une loi qui aurait offert des financements sécuritaires aux écoles juives en Floride.

A LIRE : Comparer l’Amérique à Israël sur les lois des armes à feu est malhonnête

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...