Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Association américaine pour Yad Vashem : Dani Dayan cherche à « piller » sa dotation

Le chef du mémorial explique vouloir se séparer d'une organisation caritative américaine, qui lui fournit 30 % de son budget, par la nécessité de "maximiser sa mission globale"

Dani Dayan, dans la salle des noms, à Yad Vashem. (Crédit : Alex Kolomoisky)
Dani Dayan, dans la salle des noms, à Yad Vashem. (Crédit : Alex Kolomoisky)

Une organisation caritative américaine qui fournit au musée israélien Yad Vashem environ un tiers de son budget a déclaré qu’elle pourrait se désaffilier – une démarche que le mémorial de la Shoah semble avoir initiée – à la suite de désaccords avec son président, Dani Dayan.

L’American Society for Yad Vashem (ASYV) a commenté mardi un différend qui couve depuis longtemps, accusant Dayan d’essayer de « piller » les finances de l’institution. Le communiqué de l’organisation caritative, qui pourrait signifier l’arrêt de la plupart de ses financements pour le musée, fait suite à des informations diffusées la semaine dernière sur le projet présumé du Premier ministre Benjamin Netanyahu de remplacer Dayan, qui avait été nommé à la tête de Yad Vashem par l’ancien Premier ministre Naftali Bennett.

La déclaration de l’ASYV, dont les contributions annuelles d’environ 15 millions de dollars en font le deuxième plus grand bailleur de fonds du musée d’État après le gouvernement israélien, fait suite aux mesures prises par Yad Vashem pour se dissocier de l’organisme de bienfaisance et réclamer son fonds de dotation – d’une valeur d’environ 80 millions de dollars.

Le budget 2022 de Yad Vashem s’élevait à environ 48 millions de dollars, dont 42 % provenaient (lien en hébreu) du gouvernement.

Le nouveau président du conseil d’administration de l’Agence juive, Mark Wilf, à gauche, serrant la main du nouveau président de l’exécutif de l’Agence juive, Doron Almog, après leur élection, le 10 juillet 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Jewish Agency)

« Depuis sa nomination il y a deux ans, Dayan a bouleversé un partenariat productif de 43 ans, en tentant de s’emparer d’un fonds de dotation créé pour le soutien perpétuel de Yad Vashem et en piétinant les responsabilités légales, fiduciaires et autres de l’organisation », peut-on lire dans la déclaration de la société, qui a été créée en 1981 pour soutenir le musée financièrement, entre autres façons.

« En supposant que Yad Vashem ne revienne pas sur sa décision, nous serions malheureusement contraints de poursuivre un processus de désaffiliation ordonné », peut-on lire dans une lettre envoyée dimanche à Dayan par les co-présidents de l’ASYV, Adina Burian et Mark Moskowitz. L’ensemble du conseil d’administration de l’association, dont les principaux philanthropes juifs Mark Wilf, président du conseil d’administration de l’Agence juive pour Israël, et son cousin Leonard, ainsi que David Halpern et Caroline Massel, ont également signé cette lettre.

Moskowitz a déclaré que les actions de Dayan étaient à l’origine de la désaffiliation, la qualifiant de « grave erreur qui, nous le craignons, nuirait à une institution vénérée qui est l’épicentre de l’éducation et de la mémoire de la Shoah ». « Le moment est venu de renforcer les ponts et non de les démanteler », a ajouté Moskowitz.

La désaffiliation mettrait effectivement fin au travail de l’organisation caritative, ont déclaré au Times of Israel des personnes connaissant bien ses activités, car elle compliquerait ses collectes de fonds, tant sur le plan pratique que sur le plan juridique.

Le président Isaac Herzog, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président de la Knesset, la présidente de la Cour suprême Esther Hayut, entre autres, lors d’une cérémonie dans la salle du souvenir à Yad Vashem, à Jérusalem à l’occasion de Yom HaShoah, le 18 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Interrogé par le Times of Israel, un porte-parole de Yad Vashem a confirmé qu’une décision de désaffiliation était en cours. Dans le cadre de ses « plans d’efficacité et de ses efforts pour améliorer son impact mondial », le mémorial « a soigneusement revu ses accords de partenariat internationaux et a décidé d’assumer la responsabilité directe de toutes ses activités dans le monde entier depuis Jérusalem », a écrit le porte-parole.

Ce changement, a-t-il ajouté, « vise à maximiser la mission mondiale de Yad Vashem et à poursuivre ses objectifs de préservation de la mémoire de la Shoah et de ses leçons pour les générations futures ». « Yad Vashem exprime sa profonde gratitude pour les efforts et le soutien fournis par la Société américaine pour Yad Vashem. »

Dans une lettre datée du 29 août, le PDG de Yad Vashem, Tzvika Fayirizen, a indiqué à l’ASYV que son fonds de dotation « devrait maintenant être transféré à Yad Vashem », conformément à « l’intention du donateur et compte tenu de notre désaffiliation ».

L’ASYV a refusé de remettre ces fonds, invoquant des contraintes juridiques.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’exprimant lors de la cérémonie principale de commémoration de la Shoah au mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, le 17 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

« Sans entrer dans les chiffres exacts, les données présentées par la direction de l’American Society for Yad Vashem ne sont pas précises et sont trompeuses », a ajouté le porte-parole de Yad Vashem, tout en refusant de fournir plus de détails.

Fayirizen a également écrit dans sa lettre que « l’American Society for Yad Vashem n’utilisera plus de nom contenant la marque ‘YAD VASHEM’ à partir du 1er janvier 2024 ».

Dayan, 67 ans, a succédé en 2021 à Avner Shalev, qui avait été le président de Yad Vashem depuis 1993. La nomination de Dayan, ancien dirigeant du mouvement pro-implantations en Cisjordanie et ex-consul général d’Israël à New York, faisait suite à des informations selon lesquelles Netanyahu aurait favorisé la nomination d’Effi Eitam – un ancien officier de l’armée israélienne et dirigeant politique d’extrême-droite – à ce poste.

La semaine dernière, des informations non corroborées selon lesquelles Netanyahu chercherait à remplacer Dayan ont suscité une réaction inhabituelle de la part de responsables américains et européens qui ont exprimé leur foi en Dayan et ont laissé entendre qu’ils s’opposaient à son remplacement.

Deborah Lipstadt, envoyée spéciale des États-Unis pour surveiller et combattre l’antisémitisme, avec le grade d’ambassadrice, prenant la parole lors de son audience de nomination au Sénat, au Capitole, à Washington, le 8 février 2022. (Crédit : Andrew Harnik/AP Photo)

Deborah Lipstadt, envoyée spéciale des États-Unis pour surveiller et combattre l’antisémitisme, avait écrit dimanche sur X – anciennement Twitter – que « les recherches minutieuses et inestimables de Yad Vashem sur la Shoah sont en grande partie dues à son professionnalisme et à son indépendance ».

Quelques heures plus tôt, l’envoyée spéciale des États-Unis pour les questions relatives à la Shoah, Ellen Germain, avait également écrit sur X. « Les États-Unis apprécient le travail crucial de Yad Vashem et le leadership de son directeur ; nous travaillons ensemble sur l’éducation, la mémoire et la recherche sur la Shoah. Le maintien de l’indépendance de ces institutions dans le monde entier est essentiel face aux efforts déployés pour déformer ou nier les faits de la Shoah. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.