Attaque au couteau évitée à Hébron ; aucun blessé
Rechercher

Attaque au couteau évitée à Hébron ; aucun blessé

Une femme a été arrêtée après avoir sorti un couteau près du Tombeau des Patriarches de la ville de Cisjordanie

Forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une attaque au couteau, près du Tombeau des Patriarches à Hébron, le 7 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une attaque au couteau, près du Tombeau des Patriarches à Hébron, le 7 décembre 2015. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Une Palestinienne a été arrêtée samedi après avoir sorti un couteau et s’être dirigée vers la police des frontières à un checkpoint de Hébron, en Cisjordanie.

Les troupes ont identifié son intention, sorti leurs armes et appelé la femme à s’arrêter. La suspecte s’est arrêtée sans qu’aucun coup de feu ne soit tiré, et a jeté le couteau au sol.

Il n’y a eu aucun blessé dans cet incident, qui a eu lieu au Tombeau des Patriarches, lieu saint pour les Juifs et les musulmans.

La femme, qui habiterait à Hébron, a été arrêtée pour être interrogée par les forces de sécurité.

Vendredi, les forces de sécurité israéliennes ont perquisitionné le domicile d’un terroriste présumé en Cisjordanie, au lendemain d’une attaque au couteau et à main armée à Petah Tikva qui a fait cinq blessés.

Elles ont confisqué les permis de travail des membres de la famille du terroriste présumé, identifié par les médias palestiniens comme Sadeq Nasser Abu Mazen, 18 ans, de Beita al-Foka, un village du sud de Naplouse.

De plus, l’armée a arrêté six personnes dans le nord de la Cisjordanie, dans le cadre d’une répression contre les entrées illégales de Palestiniens sur le territoire israélien, en général pour travailler, a annoncé un porte-parole. Certains de ces « infiltrés illégaux » ont aussi mené des attaques terroristes en Israël.

Troupes israéliennes dans la maison du Palestinien qui aurait mené une attaque terroriste à Petah Tikva, dans le centre d'Israël, la veille, en Cisjordanie, le 10 février 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Troupes israéliennes dans la maison du Palestinien qui aurait mené une attaque terroriste à Petah Tikva, dans le centre d’Israël, la veille, en Cisjordanie, le 10 février 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Ailleurs en Cisjordanie, les troupes israéliennes ont arrêté 10 autres suspects palestiniens qui auraient participé à des actions de « terrorisme populaire », un terme englobant les jets de pierres et la participation à des manifestations violentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...