Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Australie : La police rouvre l’enquête sur l’école qui aurait aidé Leifer à s’enfuir

Soupçonné d'avoir aidé la délinquante sexuelle, aujourd'hui condamnée, à s'enfuir en Israël, le conseil d'administration d'Adass Israel de Melbourne fait encore l'objet d'une enquête

Malka Leifer, à droite, conduite dans une salle d’audience, à Jérusalem, le 27 février 2018. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean/Dossier)
Malka Leifer, à droite, conduite dans une salle d’audience, à Jérusalem, le 27 février 2018. (Crédit : AP Photo/Mahmoud Illean/Dossier)

La police australienne a rouvert une enquête pour déterminer si une école juive pour filles de Melbourne a aidé l’ancienne directrice et délinquante sexuelle condamnée Malka Leifer à fuir en Israël après que les allégations ont fait surface pour la première fois il y a 15 ans.

Leifer, citoyenne israélienne de 56 ans, a été reconnue coupable en avril de 18 chefs d’accusation pour avoir abusé sexuellement des sœurs Dassi Erlich et Elly Sapper lorsqu’elles étaient élèves et élèves-enseignantes à l’école Adass Israel, de 2003 à 2007. Une audience de détermination de la peine est prévue dans le courant du mois.

Le verdict est l’aboutissement d’une saga judiciaire qui a duré des années, après que Leifer est partie en 2008 pour Israël, où elle a été arrêtée en 2014. Elle a passé des années à lutter contre son extradition jusqu’à ce qu’un tribunal finisse par l’approuver et qu’elle soit renvoyée en Australie au début de 2021.

La police de Victoria, l’État du sud-est de l’Australie où se trouve Melbourne, a confirmé samedi qu’elle enquêtait à nouveau sur l’école, mais n’a pas voulu donner plus de détails, un porte-parole ayant déclaré à ABC « qu’il ne serait pas approprié de faire d’autres commentaires à ce stade ».

L’enquête a été lancée après que deux anciens législateurs ont écrit au commissaire de police du Victoria, Shane Patton, à la suite de la condamnation de Leifer, pour protester contre la décision de ne pas enquêter à nouveau sur le conseil d’administration de l’école qui l’aurait apparemment aidé à s’enfuir.

Toutefois, dans un revirement, Patton a informé l’ancien Premier ministre de l’État de Victoria, Ted Baillieu, et l’ancien ministre, Philip Dalidakis, dans une lettre envoyée vendredi, que l’enquête avait été rouverte. Il a déclaré que l’enquête avait été suspendue en raison de la procédure engagée contre Leifer.

« Comme les poursuites pénales contre Mme Leifer ont été finalisées, le Crime Command a repris son enquête sur le conseil scolaire Adass Israel », a écrit le chef de la police dans sa lettre, selon une copie citée par les médias australiens.

L’école Adass Israel de Melbourne, en Australie. (Crédit : Capture d’écran Google Maps)

Me Baillieu et Dalidakis ont tous deux salué cette décision, tout comme l’une des victimes de Leifer.

« Les actions du conseil d’administration qui ont facilité l’évasion de Malka Leifer ont non seulement trahi la quête de justice et causé des retards importants, mais elles ont également perpétué l’angoisse que nous avons été forcés d’endurer et ont entravé notre chemin vers la guérison », a déclaré Erlich au journal The Age.

« J’espère que cette procédure permettra aux autres victimes de Leifer de tourner la page, mais aussi qu’elle servira de catalyseur au changement au sein de la communauté et qu’elle favorisera un environnement propice à la dénonciation et à la prévention d’incidents similaires à l’avenir », a-t-elle ajouté.

Leifer, née en Israël et mère de huit enfants, a été inculpée pour 27 délits sexuels qui auraient été commis à l’école Adass Israel, où elle a été cheffe de religion puis directrice, ainsi qu’à son domicile de Melbourne et dans des camps scolaires dans les villes rurales de Blampied et Rawson, dans l’État de Victoria, entre 2003 et 2007.

Elle a été reconnue coupable de viol, d’attentat à la pudeur et de pénétration sexuelle sur un enfant âgé de 16 ou 17 ans. Elle a été acquittée de neuf chefs d’accusation, dont les cinq concernant la sœur aînée des enfants, Nicole Meyer.

Les sœurs Elly Sapper, à gauche, Nicole Meyer, au centre, et Dassi Erlich s’adressent aux médias après le procès de l’ancienne directrice d’école Malka Leifer, à l’extérieur du tribunal de Melbourne, le 3 avril 2023. (Crédit : William West/AFP)

Le procès de Malka Leifer a eu lieu après une très longue bataille pour obtenir son extradition d’Israël, qui a failli être contrecarrée par le ministre de la Santé de l’époque, Yaakov Litzman, qui a ensuite été reconnu coupable d’avoir fait pression sur un psychiatre de l’État pour qu’il juge Leifer mentalement instable.

La procédure, qui a donné lieu à plus de 70 audiences, a mis à rude épreuve les relations entre Jérusalem et Canberra.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.