Avant la Gay pride de Jérusalem, Rivlin exhorte à mettre fin à l’incitation anti-LGBT
Rechercher

Avant la Gay pride de Jérusalem, Rivlin exhorte à mettre fin à l’incitation anti-LGBT

Un groupe de défense des droits des Gays a porté plainte après que le leader d'un groupe d'extrême droite ait qualifié la marche de 'toute la saleté de la société'

Le président Reuven Rivlin a appelé dimanche à mettre fin à l’incitation à la haine contre la communauté gay en Israël, trois jours avant la Gay pride annuelle de Jérusalem, qui, l’année dernière, avait vu une attaque meurtrière contre ses participants.
 
Le président a également rencontré la famille de Shira Banki, la jeune fille de 16 ans poignardée à mort par un ultra-orthodoxe lors de la marche l’année dernière, ainsi que les dirigeants de la communauté gay et lesbienne de la capitale.

« Shira a été assassinée pour le droit de chaque femme et de chaque homme de s’exprimer et de vivre sexualité librement », a déclaré Rivlin. Avec son assassinat, « la beauté et l’innocence ont été tuées sur l’autel de la haine. »

« L’incitation à la haine contre la communauté LGBT, et tous les soutiens que reçoit cette incitation, doivent cesser », a-t-il dit avant la marche de jeudi qui traverse le centre de Jérusalem. Il a dit que les récentes remarques homophobes par des rabbins de premier plan, dont le candidat au poste d’aumônier militaire [Eyal Karim], « le blessent profondément. »

La 15e Gay pride de Jérusalem, qui se tiendra à la mémoire de Banki, devrait avoir lieu le 21 juillet. La marche est organisée par la Jerusalem Open House for Pride and Tolerance, une ONG qui milite pour les droits de la communauté LGBTQ de Jérusalem et des environs.

Shira Banki (Crédit : autorisation de la famille)
Shira Banki (Crédit : autorisation de la famille)

La deputée Michal Rozin (Meretz) a appelé le ministre de la sécurité intérieure Gilad Erdan à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les participants de la marche de cette année, à la lumière d’un plan de l’organisation d’extrême droite Lehava pour manifester contre elle.

Le chef de Lehava Bentzi Gopstein a écrit sur Facebook le week-end dernier que « jeudi apparaîtra toute la saleté de la société, le fond du baril de l’humanité, dont le seul but est de répandre leur saleté et de souiller la ville sainte », en référence à la gay pride.

La Jerusalem Open House for Pride and Tolerance a porté plainte dimanche contre Gopstein en raison de ses propos.

Les parents de Banki ont appelé la semaine dernière le public à participer à la marche de cette année.

« Après l’assassinat de Shira, il y avait beaucoup de gens qui disent que même s’ils ne sont pas d’accord avec la façon dont des membres de la communauté LGBTQ vivent leur vie, et qui désapprouvent même le concept d’une Gay pride de Jérusalem, ils ne peuvent malgré tout pas accepter la violence comme une manifestation légitime pour exprimer un désaccord, » ont écrit Ori et Mika Banki la semaine dernière dans un post Facebook.

« Pour toutes ces voix, et tout le monde qui ressent et pense de cette façon – nous nous attendons à vous voir défiler cette année et les années à venir », ont-ils ajouté.

Les participants de la gay pride à Jérusalem fuyant l'assaillant au couteau Yishai Schlissel le 30 juillet 2015 (Les participants de la Gay Pride à Jérusalem fuient l'homme au couteau, Yishai Schlissel, le 30 juillet 2015 (Photo: Koby Shotz)
Les participants de la gay pride à Jérusalem fuyant l’assaillant au couteau Yishai Schlissel le 30 juillet 2015 (Les participants de la Gay Pride à Jérusalem fuient l’homme au couteau, Yishai Schlissel, le 30 juillet 2015 (Photo: Koby Shotz)

« Défiler à la gay pride de Jérusalem n’est pas seulement [l’occasion de] manifester un soutien à la communauté LGBTQ; c’est également pour soutenir les idées de tolérance et de l’égalité pour tous. Pour nous, cela signifie aussi résister à la violence comme moyen de résoudre tout différend », ont écrit les parents de Banki.

סמוך אחרי הרצח של שירה היו קולות רבים שאמרו שאף אם הם לא מסכימים עם דרך החיים הלהטבי"ת, ואף אם הם מתנגדים לקיומו של המצע…

Posted by ‎אורי בנקי‎ on Tuesday, 12 July 2016

« Shira n’était pas membre de la communauté LGBTQ – elle croyait que tout être humain a le droit d’être traité comme tel, indépendamment de son orientation sexuelle. Nous méritons tous d’être traités avec respect, certainement pas par la violence ou un manque de respect », précise le post.

Les amis de Shira Banki autour de sa tombe après son enterrement le 3 août 2015. Banki a été poignardée au cours de la Gay Pride de Jérusalem et est décédée plus tard des suite de ses blessures (Crédit : Flash90)
Les amis de Shira Banki autour de sa tombe après son enterrement le 3 août 2015. Banki a été poignardée au cours de la Gay Pride de Jérusalem et est décédée plus tard des suite de ses blessures (Crédit : Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...