Gantz demande à Nissenkorn de démissionner du ministère de la Justice
Rechercher

Gantz demande à Nissenkorn de démissionner du ministère de la Justice

Avi Nissenkorn quitte Kakhol lavan pour intégrer le nouveau parti de Ron Huldai

Le ministre de la Justice Avi Nissenkorn s'exprime lors d'une cérémonie au ministère de la Justice le 18 mai 2020. (Shlomi Amsalem/GPO)
Le ministre de la Justice Avi Nissenkorn s'exprime lors d'une cérémonie au ministère de la Justice le 18 mai 2020. (Shlomi Amsalem/GPO)

Le chef de Kakhol lavan, Benny Gantz a demandé mardi à Avi Nissenkorn de démissionner de son poste ministériel suite à sa défection. En effet, le ministre de la Justice avait plus tôt annoncé son départ du parti centriste pour rejoindre celui de Ron Huldai, l’actuel maire de Tel Aviv.

« Nissenkorn a choisi une nouvelle maison politique et doit donc démissionner », a déclaré Gantz. « Le portefeuille de la Justice est l’un des atouts les plus importants de Kakhol lavan pour sauvegarder la démocratie et l’État de droit, et nous continuerons à agir de la même manière que nous l’avons fait jusqu’à présent. »

Annonçant son départ de Kakhol lavan, Nissenkorn, qui deviendrait numéro 2 du parti de Huldai, avait déclaré : « Nous apporterons de l’espoir à des centaines de milliers d’Israéliens qui ont l’impression de ne pas avoir de foyer politique, et nous le ferons par des actions et non par des mots. »

Plusieurs médias israéliens ont cité des « sources » de Kakhol lavan critiquant le ministre de la Justice.

Nissenkorn « a prouvé qu’il était un escroc. Il n’est pas digne d’avoir reçu le soutien de Gantz », ont affirmé ces sources.

« Il n’a même pas eu le courage de partir de manière décente et de démissionner », ont-elles ajouté. « Nissenkorn est ingrat et se comporte comme un escroc, et non comme un leader. Benny Gantz l’a nommé et l’a soutenu jusqu’au bout. Tout ce qu’il a fait au ministère de la Justice, il l’a fait grâce au pouvoir et au soutien de Benny plutôt qu’au sien. Et au final, il a fait un calcul politique personnel et lui a tourné le dos. »

En conseil au nouveau chef du parti de Nissenkorn, les mêmes sources ont affirmé : « Huldai, surveille tes arrières. »

Les médias israéliens ont aussi rapporté que Gabi Ashkenazi, ministre des Affaires étrangères et numéro 2 de Kakhol lavan, avait prévu d’annoncer aujourd’hui ou demain son retrait de la vie politique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...