Ayman Safadi met en garde contre le nombre record de Juifs au mont du Temple
Rechercher

Ayman Safadi met en garde contre le nombre record de Juifs au mont du Temple

Selon le ministre des Affaires étrangères jordanien, les visites juives sur le site sacré pourraient provoquer de nouvelles tensions

Le ministre des Affaires étrangères de Jordanie a critiqué Israël pour le nombre record de Juifs qui se sont rendus sur le mont du Temple lors de la commémoration d’aujourd’hui de la destruction des Temples juifs, qui étaient construits sur le mont du Temple.

Lors d’une réunion d’urgence de l’organisation de Coopération islamique (OCI), Ayman Safadi a déclaré que « le nombre d’extrémistes qui ont assailli Al-Aqsa aujourd’hui est un nombre record qui n’a pas été enregistré depuis le début de l’occupation israélienne en 1967 ».

Malgré le jeûne, plus de 1 300 personnes ont bravé la chaleur et sont montées sur le mont pendant les heures de visite du matin, tandis que des centaines d’autres ont attendu dans la queue pour se rendre sur le site sacré alors qu’il ne restait que trois heures de la journée commémorative.

Tisha BeAv commémore la destruction des deux temples, ainsi que plusieurs autres désastres de l’histoire juive.

Juste quelques jours après les tensions violentes entourant le site, Safadi a mis en garde contre le fait que les visiteurs pouvaient susciter de nouveaux conflits.

« La crise est terminée, mais des crises de plus en plus dangereuses éclateront en raison de la provocation continue d’Israël, si Israël ne déracine pas la source de la tension, si l’occupation ne prend pas fin et si Jérusalem-Est ne devient pas la capitale d’une Palestine indépendante », a ajouté Safadi.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la réunion, l’OCI a « fermement condamné les récentes actions provocatrices d’Israël, dont la fermeture de l’esplanade des Mosquées et l’interdiction faite aux Palestiniens, musulmans et chrétiens, de prier dans les lieux saints à Jérusalem ».

Le groupe pan-islamique a affirmé que l’esplanade était « un sanctuaire appartenant à l’islam ».

Les ministres de l’OCI ont également rejeté toute mesure israélienne « susceptible de porter préjudice au droit palestinien d’une pleine souveraineté sur Jérusalem-est en tant que capitale de l’Etat de Palestine ».

Un calme relatif a été restauré à Jérusalem cette semaine après presque deux semaines de manifestations palestiniennes pour protester contre les mesures de sécurité au mont du Temple, mises en place après l’attaque terroriste du 14 juillet où trois Arabes israéliens ont abattu deux policiers israéliens avec des armes qu’ils avaient introduites clandestinement dans le complexe.

Les fidèles musulmans avaient refusé d’entrer au mont du Temple jusqu’à ce que les installations de sécurité aux entrées du site aient été enlevées et les manifestants palestiniens ont organisé des manifestations quasi-quotidiennement dans et autour de Jérusalem-Est et en Cisjordanie, dont certaines ont été violentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...