Baisse de 60% des hospitalisations des séniors en Israël après la 1ère injection
Rechercher

Baisse de 60% des hospitalisations des séniors en Israël après la 1ère injection

Les effets du vaccin de Pfizer n'apparaissent qu'un mois après l'inoculation, mais les données en provenance d'Israël montrent une chute des infections bien avant ce moment

Un médecin dans un service spécialisé dans le traitement du coronavirus au centre médical Hadassah à Jérusalem. (Autorisation du centre médical Hadassah)
Un médecin dans un service spécialisé dans le traitement du coronavirus au centre médical Hadassah à Jérusalem. (Autorisation du centre médical Hadassah)

La vaccination permet d’éviter rapidement des cas graves de COVID-19 parmi les citoyens les plus vulnérables de la société, a indiqué une caisse de santé maladie.

Les effets complets du vaccin de Pfizer ne devraient se manifester qu’environ un mois après la première injection, mais les données en provenance d’Israël, où se déroule la campagne de vaccination la plus rapide au monde, ont déjà montré qu’il y a une chute significative des infections avant même ce moment.

Suscitant un large intérêt à l’international en partageant les premières données, la Kupat Holim Maccabi a signalé au début du mois qu’il avait constaté une réduction de 60 % des infections au coronavirus trois semaines après l’administration de la première injection.

Mais il n’était pas clair si les avantages étaient ressentis de la même manière par ceux qui ont une propension à une infection légère et par ceux qui seraient susceptibles de mal supporter la COVID-19.

Un homme israélien se fait vacciner contre le coronavirus dans un centre de vaccination Clalit à Jérusalem, le 4 janvier 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Aujourd’hui, Maccabi commence à répondre à la question que les hôpitaux et les ministres de la Santé du monde entier se posent avec anxiété, dans la crainte d’un effondrement des services de santé : Dans combien de temps les services COVID-19 commenceront-ils à voir les avantages de la vaccination ?

La diminution des admissions à l’hôpital est rapide après la vaccination, indique Maccabi dans ses dernières données, constatant que les hospitalisations commencent à diminuer fortement à partir du 18e jour après que les gens ont reçu la première injection. Galia Rahav, responsable des maladies infectieuses au plus grand hôpital d’Israël, le Sheba, a décrit ces données comme « très importantes ».

Au 23e jour, soit deux jours après la deuxième injection, on constate une baisse de 60 % des hospitalisations chez les personnes vaccinées âgées de plus de 60 ans, a révélé Maccabi après avoir suivi 50 777 patients. Elle a comparé leur taux d’hospitalisation à ce moment-là avec leur taux d’hospitalisation peu après avoir reçu le vaccin, en utilisant des moyennes glissantes de 7 jours.

Professeur Galia Rahav à Tel Aviv, le 22 juin 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

« Ce sont des données très importantes », a déclaré Mme Rahav, qui n’est pas liée à l’étude, au Times of Israel. « Cela a un impact parce qu’au milieu des taux élevés d’infection et de la propagation des variants, il est difficile de voir à partir des chiffres généraux comment la vaccination influence les choses.

« En donnant un aperçu des hospitalisations parmi les seules personnes âgées qui ont été vaccinées, ces données sont précieuses ».

Toutefois, elle a averti qu’une partie de cette baisse pourrait être due à la tendance des personnes nouvellement vaccinées à respecter les règles de confinement, ce qui entraîne une baisse des infections et des hospitalisations.

Les nouvelles données confirment également l’affirmation antérieure de Maccabi selon laquelle le taux d’infection a chuté de 60 % après trois semaines, en indiquant qu’il a constaté la même baisse avec un nouvel échantillon comprenant uniquement la tranche d’âge des 60 ans et plus.

Le graphique de Maccabi donne une image réelle de l’infection en Israël, montrant que jusqu’au 13e jour, les plus de 60 ans vaccinés avaient un taux d’infection similaire à celui de la population générale des plus de 60 ans. Ensuite, un fossé se creuse et, au 23e jour, il y avait 18 infections quotidiennes parmi les 50 777 personnes dans l’ensemble, mais seulement six parmi les personnes vaccinées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...