Rechercher

Barbe d’un élu ultra-orthodoxe coupée : Des suspects arrêtés

Deux hommes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l'agression dont a été victime en septembre le député de Yahadout HaTorah, Meir Porush

Meir Porush, vice-ministre de l'Education, à l'ouverture du centre de crise du ministère, en préparation du début de l'année scolaire, le 31 août 2017. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Meir Porush, vice-ministre de l'Education, à l'ouverture du centre de crise du ministère, en préparation du début de l'année scolaire, le 31 août 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police israélienne a annoncé mercredi l’arrestation de deux suspects impliqués dans une agression contre un membre ultra-orthodoxe de la Knesset au cours de laquelle ils avaient tenté de lui couper la barbe.

Il s’agissait du député Meir Porush du parti Yahadout HaTorah.

Le premier suspect, un jeune homme de 18 ans originaire de Safed, a été arrêté en début de semaine, et le second, un résident de Jérusalem âgé d’une quarantaine d’années, a été arrêté mardi soir, a indiqué la police.

Les deux suspects, qui ont été placés en détention provisoire, sont également soupçonnés d’être impliqués dans plusieurs autres incidents de coupe de barbe.

La police pense que le jeune suspect a été payé par le suspect plus âgé pour commettre l’attaque. Selon le site d’information Ynet, Porush a été pris pour cible après avoir pris position en faveur du vaccin COVID-19.

Un trou dans le costume de Meir Porush fait par un agresseur qui a tenté de lui couper la barbe le 13 septembre 2021. (Crédit : autorisation)

Lors de l’attaque, deux assaillants ont coincé Porush, 66 ans, alors qu’il quittait son domicile à Jérusalem.

Les deux hommes, qui d’après les allégations portaient tous deux des vêtements de style ultra-orthodoxe, se sont approchés du législateur sur des scooters électriques.

L’un des hommes s’est approché du membre de la Knesset et lui a demandé s’il était Porush. Ce dernier a alors confirmé son identité. L’agresseur a ensuite essayé de lui couper la barbe, mais Porush a pu le repousser et n’a pas eu besoin de soins médicaux.

Une semaine après l’attaque, Porush a déclaré à Zman Yisrael, le site jumeau en hébreu du Times of Israel, qu’il était toujours inquiet pour sa sécurité.

« J’ai peur », a-t-il dit. « J’ai toujours peur. Ça n’a pas été simple… Ils sont venus vers moi avec des ciseaux », avait-il confié. « Mon costume a encore un trou à cause des ciseaux. J’ai réussi à repousser l’homme et il n’a pas atteint ma barbe, mais si les ciseaux étaient entrés dans mon œil ? »

Porush a déclaré qu’un des hommes « a sorti des ciseaux de quelque part et est venu me couper la barbe. C’était horrible. Il n’a rien dit, il s’est juste approché de moi. Je suis un homme robuste et j’ai réussi à le repousser, mais il est revenu à la charge et a réussi à attraper ma barbe. »

Le législateur de Yahadout HaTorah a déclaré qu’il pense que l’homme a été « effrayé par ses cris. J’ai crié de toutes mes forces et j’ai vu qu’il avait peur. Puis il est remonté sur son scooter électrique et s’est enfui ».

La coupe de la barbe est considérée comme une attaque particulièrement humiliante et dégradante pour les hommes ultra-orthodoxes, dont beaucoup gardent une longue barbe pour des raisons religieuses. Pendant la Shoah, les soldats nazis humiliaient les hommes juifs en leur coupant rudement la barbe en public.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...