Bereshit photographie la face sombre de la lune
Rechercher

Bereshit photographie la face sombre de la lune

Avec la réussite de la dernière manoeuvre, Israël se prépare à être le quatrième pays à faire alunir un vaisseau spatial

Mercredi alors qu’il reste seulement un jour avant l’alunissage, la sonde spatiale Bereshit a transmis des photos de la face sombre de la lune rarement observée, avant d’achever la manœuvre finale pour préparer l’alunissage prévu jeudi soir.

La sonde financée par le privé est maintenant dans sa phase elliptique la plus proche de la lune, et elle effectue une rotation complète de la lune en seulement deux heures. Au point le plus proche, la sonde se trouve entre 15 et 17 kilomètres au-dessus de la surface de la lune.

Si tout se passe comme prévu, la sonde devrait toucher la surface de la lune le 11 avril entre 22h et 23h, faisant d’Israël le quatrième pays au monde à faire alunir un vaisseau spatial sur la lune.

Des dizaines de groupes vont se réunir à travers Israël pour suivre l’alunissage, dont un groupe à la résidence du président à Jérusalem avec le président Reuven Rivlin. Les spectateurs peuvent aussi suivre les événements sur la page Facebook et la chaîne YouTube Bereshit.

La semaine dernière, les ingénieurs de Bereshit ont exécuté la manœuvre la plus compliquée, un saut de l’espace parfaitement exécuté qui a permis à la sonde de la taille d’une voiture de passer d’une orbite autour de la Terre à une orbite autour de la lune – faisant d’Israël le septième pays dans le monde à réussir cet exploit.

Les Etats-Unis, la Russie (en tant qu’URSS), le Japon, la Chine, l’Agence spatiale européenne et l’Inde ont tous réalisé des orbites autour de la lune avec des sondes, mais seulement les Etats-Unis, la Russie et la Chine ont réussi à alunir ; les autres sondes ont perdu le contrôle et se sont écrasées à la surface.

Si Israël parvient à alunir le 11 avril comme prévu, il s’agira de la première fois qu’une expédition financée par le privé y arrive.

La sonde à 370 millions de shekels (91 millions d’euros) est un programme commun entre l’ONG israélienne SpaceIL et les Industries aérospatiales d’Israël, financé presque entièrement par des donations de philanthropes juifs célèbres.

Bereshit, qui signifie « Genèse » en hébreu, a décollé le 22 février de Cap Canaveral en Floride au sommet d’une fusée Falcon 9 de SpaceX, compagnie privée et basée au Etats-Unis, de l’entrepreneur Elon Musk.

Le projet a été lancé alors qu’Israël est entré dans le défi Google LunarX pour que des groupes non-gouvernementaux lancent un vaisseau spatial vers la lune. Google a mis un terme à la compétition en 2018 sans avoir de vainqueur, mais l’équipe israélienne a décidé de continuer ses efforts de manière privée.

Pour voir en direct l’alunissage : cliquez ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...