Biélorussie : des centaines de corps humains trouvés dans un ancien ghetto juif
Rechercher

Biélorussie : des centaines de corps humains trouvés dans un ancien ghetto juif

Des corps d'hommes, de femmes et d'enfants ont été retrouvés, des traces de balles sur leurs squelettes. Les nazis ont tué 800 000 Juifs dans le pays pendant la Shoah

Des pierres tombales renversées à la forteresse de Brest en Biélorussie (Crédit : Ilan Ben Zion/Times of Israël)
Des pierres tombales renversées à la forteresse de Brest en Biélorussie (Crédit : Ilan Ben Zion/Times of Israël)

JTA — Un charnier contenant des ossements issus de centaines de corps, présentant des blessures par balles sur leurs squelettes, ont été découverts pendant des travaux de construction réalisés là où se dressait, dans le passé, le ghetto de Brest – devenu la Biélorussie.

Des restes humains appartenant à des hommes, des femmes et des enfants ainsi que des vêtements, des chaussures et autres objets personnels ont été trouvés le mois dernier sur un site de construction géré par l’entreprise Pribuzhsky Kwartia, selon un article paru mercredi sur le site d’information Virtual Brest.

Depuis, les ossements de douzaines de corps ont encore été retrouvés chaque jour, fait savoir l’article.

Le maire Alexander Rogachuk a indiqué que les squelettes appartenaient à des « victimes des ghettos » – des Juifs emprisonnés par les nazis dans des quartiers fermés pendant la Shoah.

Les nazis ont tué trois millions de civils en Biélorussie, dont 800 000 Juifs.

Rogachuk a indiqué au site d’information Brest qu’il est actuellement en contact avec des groupes juifs locaux et internationaux pour mettre en place l’inhumation des ossements dans des cimetières juifs locaux.

Les travaux ont été interrompus à l’endroit où le charnier a été découvert mais ils continuent aux alentours, a fait savoir jeudi le site Onliner.

Les lois religieuses juives exigent que les restes humains ne soient pas dérangés.

Les autorités et les entreprises biélorusses ont été critiquées dans le passé – cela avait été encore le cas en 2017 à 2017 à Gomel — pour leurs travaux de construction entamés sur d’anciens cimetières juifs.

Yakov Goodman, activiste juif américain qui se bat pour la préservation des sites du patrimoine juif en Biélorussie, le pays où il est né, a interpellé le gouvernement qui aurait détruit trois synagogues – deux à Minsk et la troisième à Luban – et au moins trois cimetières juifs en plus d’un ancien site d’inhumation, qui est actuellement menacé à Gomel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...