Rechercher

Bornes de charge pour voitures électriques, panneaux solaires : nouvelles règles

Une commission a accepté de ne plus exiger de permis de construire pour l'installation de panneaux solaires sur des plans d'eau tels que des réservoirs

Une station de recharge pour véhicules électriques. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)
Une station de recharge pour véhicules électriques. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)

La commission nationale de l’urbanisme et de la construction a approuvé mardi une réglementation imposant l’installation d’une infrastructure de recharge des voitures électriques dans tous les nouveaux immeubles d’au moins six appartements.

Elle a également accepté de ne plus exiger de permis de construire pour l’installation de panneaux solaires sur des plans d’eau tels que des réservoirs.

La décision finale reviendra au ministre de l’Energie.

En effet, alors que de plus en plus d’Israéliens ont adopté des véhicules électriques, un grand nombre d’entre eux rencontrent un problème qui, étrangement, n’a pas semblé mobiliser les autorités outre-mesure mais qui reste toutefois déterminant : ils n’ont nulle part où aller pour recharger leurs voitures.

Photo d’illustration : Une station de super-recharge de Tesla sur le parking d’un centre commercial américain, le 24 juin 2017. (Crédit : Chuck Burton/AP)

Ces véhicules alimentés par batterie représentent une petite partie – mais toujours en augmentation – des voitures en circulation sur les routes israéliennes. Encouragées par des incitations fiscales, le coût relatif du carburant, la prise de conscience des nombreux problèmes liés à l’environnement et les offres actuelles, les ventes de véhicules hybrides et pleinement électriques ont été multipliées par trois ou par quatre de 2016 à 2020.

Les infrastructures de recharge, toutefois, n’ont pas suivi ce rythme. Même s’il y a environ 234 000 véhicules de ce type qui sont actuellement en circulation, il n’y a, au sein de l’État juif, que 1 000 prises de recharge mises à la disposition des consommateurs. Et si le gouvernement tente d’apporter une réponse, les propriétaires de voiture devisent entre eux des astuces permettant de régler le problème.

Selon les données du Bureau central des statistiques (CBS), le nombre de véhicules hybrides sur la route est passé de 53 000 à presque 225 000 entre 2016 et 2020. Le nombre de véhicules totalement électriques a augmenté un peu moins rapidement, en passant de 1 400 à 4 500 dans la même période.

Mais aujourd’hui, les véhicules électriques – qui représentent pour le moment un petit 1 % sur les 3,7 millions de voitures en Israël – sont adoptés à un rythme particulièrement effréné. L’année passée, les ventes ont été plus que multipliées par quatre – 1 900 véhicules ont été achetés l’année dernière et plus de 7 800 ont été importés lors des trois premiers trimestres de l’année 2021 seulement. Le ministère des Transports a enregistré 9 000 voitures totalement électriques qui se déplacent sur les routes de l’État juif, – un chiffre qui devrait doubler l’année prochaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...