Brésil : Le BDS parle de l’antisémitisme et de l’antisionisme lors d’une réunion
Rechercher

Brésil : Le BDS parle de l’antisémitisme et de l’antisionisme lors d’une réunion

Le Forum social mondial, accusé d'antisémitisme, organisera un séminaire international sur la différence entre les termes "qui sont souvent assimilés par la propagande sioniste"

Participants au Forum social mondial de Montréal en 2016. (Capture d'écran vidéo)
Participants au Forum social mondial de Montréal en 2016. (Capture d'écran vidéo)

Les promoteurs du boycott d’Israël au Brésil enseigneront l’antisémitisme et l’antisionisme lors d’un sommet international sur la justice sociale, en intégrant une histoire de la haine des Juifs.

Des militants de la branche brésilienne du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions, ou BDS, donneront un séminaire de formation dimanche au Forum social mondial qui « clarifiera les différences entre l’antisémitisme et l’antisionisme, concepts qui sont souvent assimilés par la propagande sioniste pour criminaliser la résistance palestinienne à l’occupation », a déclaré le BDS Brésil dans un communiqué.

Le Forum social mondial a été créé en 2001 au Brésil comme alternative au Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Parmi ses milliers de participants, nombreux sont ceux qui appartiennent à l’extrême gauche, ainsi que les promoteurs de la cause palestinienne, dont le mouvement BDS.

Le sommet de cette année, qui se déroulera en ligne en raison de la pandémie COVID-19, sera la première fois que des militants du mouvement BDS utilisent le sommet pour donner un cours sur l’antisémitisme. Le mouvement a été accusé d’antisémitisme.

En 2016, le Forum social mondial a annulé l’un de ses événements sur Israël suite à un tollé provoqué par des images prétendument antisémites utilisées pour le promouvoir. Intitulé « Terrorisme, wahhabisme, sionisme », l’événement avait été annoncé par une caricature d’un juif mangeant un Oncle Sam.

En 2019, le Parlement allemand a qualifié le BDS de mouvement antisémite dans une résolution, tout comme le Département d’État américain.

Les partisans du BDS, dont certains juifs, défendent le mouvement en réaction aux violations présumées du droit international par Israël, en particulier dans son traitement des Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...