Charles Goldstein, un peintre de la mémoire
Rechercher

Charles Goldstein, un peintre de la mémoire

L’artiste présente actuellement à Melun une exposition composée de cent peintures "contre la barbarie"

L’artiste Charles Goldstein présente actuellement à l’espace Saint-Jean de Melun (Seine-et-Marne) une exposition composée de cent peintures « contre la barbarie ». (Crédit photo : goldstein-charles.fr)
L’artiste Charles Goldstein présente actuellement à l’espace Saint-Jean de Melun (Seine-et-Marne) une exposition composée de cent peintures « contre la barbarie ». (Crédit photo : goldstein-charles.fr)

Du 19 juin au 7 septembre, à l’espace Saint-Jean de Melun (Seine-et-Marne), l’artiste-peintre Charles Goldstein présente une exposition composée de cent peintures « contre la barbarie ».

L’artiste, qui a exposé notamment à Washington, New York et à travers l’Europe, explique avoir voulu rendre hommage, par ce projet, à « toutes les victimes des barbaries, au pluriel, y compris celle qui a provoqué la disparition de 6 millions des miens ».

L’homme, né en 1937, peintre depuis 65 ans, travaille sur l’acte mémoriel depuis 1999.

Sauvé à l’âge de 6 ans par un homme Juste parmi les nations, Charles Goldstein a vu sa famille décimée par la Shoah. « Créer pour recréer, c’est être engagé dans un mouvement perpétuel de responsabilité du souvenir. C’est ma façon de penser à eux », explique-t-il.

Ce jour-là 20 janvier 1942 à Wannsee (diptyque162x228). (Crédit : goldstein-charles.fr)

Par sa peinture, il témoigne ainsi du deuil qu’il explique n’être jamais parvenu à faire, et témoigner de ce passé – un acte selon lui des plus primordiaux. « C’est fou comme l’Histoire ne nous apprend rien, a expliqué l’artiste au journal régional La République de Seine-et-Marne. La mémoire est périssable au contact du quotidien. J’ai décidé que je ne quitterai pas mon thème tant que les massacres continueront. C’est important de témoigner. Des rescapés d’Auschwitz continuent de raconter leur histoire dans les lycées. Encore aujourd’hui, cela paraît essentiel. »

Devenu Chevalier de la Légion d’honneur en 2005, Charles Goldstein a été nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par Franck Riester, ministre de la Culture, lors du vernissage de son exposition, le 16 juin dernier.

Trouvant son expression « dans l’abstrait contemporain », Charles Goldstein se dit inspiré par des artistes tels que Pollock, Gustom, Motherwell ou De Kooning.

L’exposition sera organisée du 19 juin au 7 septembre 2019 à l’Espace Saint-Jean à Melun, du mardi au samedi, de 13h à 18h. Entrée libre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...