Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Chikli : les réservistes contestataires sont un cadeau au Hamas, à l’Iran et au Hezbollah

Les propos du ministre de la Diaspora surviennent un jour après l’appel de Netanyahu aux députés du Likud de s'opposer aux manifestants tout en calmant les tensions

Le député du Likud Amichaï Chikli s'exprimant à la conférence de la Fédération des Autorités locales, à Tel Aviv, le 7 décembre 2022. (Crédit :  Tomer Neuberg/Flash90)
Le député du Likud Amichaï Chikli s'exprimant à la conférence de la Fédération des Autorités locales, à Tel Aviv, le 7 décembre 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le ministre des Affaires de la diaspora, Amichai Chikli, a déclaré mercredi que les soldats réservistes qui refusaient de se présenter aux entraînements en guise de protestation au remaniement judiciaire étaient une aubaine pour les groupes terroristes iraniens et palestiniens.

« Cela nuit à la sécurité de l’État et à sa capacité de dissuasion. C’est un cadeau aux ennemis d’Israël – le Hamas, l’Iran et le Hezbollah », a déclaré Chikli au site d’information Ynet.

« Les manifestations sont accompagnées de menaces : soit vous arrêtez [le blitz législatif] pendant 60 jours, soit il y aura une insurrection civile », a ajouté Chikli.

Les organisateurs des manifestations demandent depuis longtemps une pause concernant la réforme controversée afin que soit engagé un véritable dialogue. Le ministre de la Justice, Yariv Levin, a répondu qu’il n’arrêterait pas le processus législatif et qu’il ne ferait pas de compromis sur les points clés de la loi.

« Ils encouragent à refuser [de servir à l’armée] et encouragent les gens à retirer leurs investissements – ce qui revient à brûler la maison et ses occupants », a assuré Chikli, quelques heures après que la licorne technologique Riskified a annoncé qu’elle transférerait 500 millions de dollars hors d’Israël et qu’elle proposerait des possibilités de relocalisation et un soutien à son personnel.

Les propos de Chikli, membre du parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, surviennent un jour après que le Premier ministre a demandé aux législateurs de son parti de ne pas calomnier les soldats réservistes contestataires.

Selon les opposants, les projets du gouvernement visant à restreindre le pouvoir judiciaire affaibliront le caractère démocratique d’Israël, supprimeront une composante essentielle des freins et contrepoids, et laisseront les minorités sans protection.

« Refuser de servir est un acte dangereux auquel nous devons nous opposer fermement, mais notre opposition, même dans le feu de l’action, doit se faire dans le respect des règles du débat », a déclaré Netanyahu lors d’une réunion avec les législateurs du Likud.

« Notre objectif est d’essayer de calmer les tensions, pas de les enflammer, et cela s’applique à tout le monde sans exception », a ajouté Netanyahu, peut-on lire dans la presse israélienne.

Mardi également, le ministre de la Défense Yoav Gallant, du Likud, a critiqué de manière à peine voilée les membres du gouvernement qui se sont exprimés contre les soldats réservistes protestataires.

Les deux déclarations font référence aux propos tenus cette semaine par le ministre des Communications Shlomo Karhi et la ministre de la Diplomatie publique Galit Distel Atbaryan, tous deux membres du Likud.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.