Covid-19 : moyenne quotidienne des cas la plus élevée depuis octobre – Armée
Rechercher

Covid-19 : moyenne quotidienne des cas la plus élevée depuis octobre – Armée

Le taux de positivité reste supérieur à 2 % et le taux de transmission continue d'augmenter alors que le gouvernement envisage la réouverture des écoles

Des habitants de Jérusalem portant un masque facial font leurs courses au marché Mahane Yehuda de Jérusalem le 22 novembre 2020, alors qu'Israël sort de la quarantaine relative au coronavirus et revient sur ses restrictions. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des habitants de Jérusalem portant un masque facial font leurs courses au marché Mahane Yehuda de Jérusalem le 22 novembre 2020, alors qu'Israël sort de la quarantaine relative au coronavirus et revient sur ses restrictions. (Olivier Fitoussi/Flash90)

La moyenne quotidienne des cas de coronavirus a atteint lundi son niveau le plus élevé en près d’un mois, avant le retour à l’école d’un plus grand nombre d’écoliers dès mardi.

La moyenne des nouveaux cas quotidiens de COVID-19 au cours de la dernière semaine s’est élevée à 742, un record depuis le 28 octobre, selon le groupe de travail sur le coronavirus géré par l’armée du pays.

Ce chiffre est la dernière indication en date que la propagation du virus pourrait s’accélérer à nouveau, alors même que le gouvernement poursuit ses plans visant à faire sortir le pays de sa deuxième période de confinement.

Selon le ministère de la Santé, 745 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués dimanche, et 2,3 % des tests sont apparus positifs.

Sur les 8 456 cas actifs, 298 étaient dans un état grave, dont 130 sous respirateur. 71 autres étaient dans un état modéré, les autres ne présentaient que des symptômes légers ou aucun. Le nombre de décès s’élève à 2 806, ce qui représente 49 décès supplémentaires depuis dimanche matin.

Dimanche, le groupe de travail avait averti que pour la première fois en un mois et demi, la semaine précédente avait vu une augmentation du nombre de patients hospitalisés et de ceux définis comme étant dans un état grave. Le groupe de travail a déclaré qu’un assouplissement continu des restrictions entraînerait une augmentation du taux de morbidité.

Des membres de l’équipe hospitalière transfèrent des patients dans le nouveau service coronavirus de l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, le 16 novembre 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le taux de transmission est passé au-dessus de 1 dans les derniers jours d’octobre pour la première fois depuis le début du mois, et a continué à augmenter avant de se relâcher légèrement début novembre. Les chiffres publiés lundi, qui sont basés sur le nombre de nouveaux cas recensés 10 jours plus tôt en raison de la période d’incubation du virus, montrent que le taux de transmission est à nouveau en hausse, atteignant 1,07.

Un taux de transmission supérieur à 1 indique que le nombre de cas va commencer à augmenter de manière exponentielle.

Le 15 octobre, le cabinet coronavirus a décidé que la sortie du confinement ne devrait commencer que si le taux de transmission est inférieur à 0,8. Selon le plan du ministère de la Santé, l’assouplissement des mesures est censé être interrompu si ce taux augmente.

Néanmoins, le gouvernement a fait pression pour la réouverture de classes supplémentaires.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré aux ministres dimanche que l’école reprendrait comme prévu pour les élèves de CM2 et de 6e dans le courant de la semaine, et que les élèves de Première et de Terminale les suivraient la semaine suivante.

Illustration d’une classe vide à l’école Cramim de Beit Hakerem, Jérusalem, le 21 octobre 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Ces classes « ouvriront comme prévu, rien ne changera », a annoncé Netanyahu, selon les médias israéliens, à propos des remarques qu’il a faites au début de la réunion hebdomadaire du cabinet.

Les élèves des classes de CP au CM1 ont repris déjà les cours, les CM2 et les 6e devraient en faire autant mardi, et les élèves des classes de Première et de Terminale devraient retourner en classe mardi prochain. Les classes de cinquième à la seconde poursuivent leur cours à distance.

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a fait savoir dimanche qu’il était favorable à un retour à l’école pour toutes les classes dans les villes où le taux d’infection est faible, mais seulement si cela ne va pas de pair avec un autre assouplissement des restrictions concernant le coronavirus.

Les responsables de la santé avaient précédemment soulevé des objections au retour rapide des écoliers en classe, le système scolaire étant considéré comme l’un des principaux responsables de la flambée des cas après la levée du premier confinement au début de l’année, donnant lieu à un deuxième confinement en septembre.

L’ouverture complète des écoles dans les zones à faible taux d’infection devrait faire l’objet d’une discussion lundi lors d’une réunion du cabinet coronavirus, afin d’examiner les prochaines mesures du gouvernement concernant la pandémie.

Le 18 septembre, Israël a imposé un confinement qui a réussi à faire baisser les taux d’infection en forte hausse, mais qui a également paralysé une grande partie de l’économie et de la vie publique, ainsi que l’ensemble du système éducatif. Le gouvernement a depuis commencé à lever les restrictions, mais les responsables de la santé ont tiré la sonnette d’alarme alors que la baisse des taux d’infection a d’abord ralenti, puis s’est inversée.

Les responsables, sous la direction de Netanyahu et Edelstein, ont averti que si le nombre de cas quotidiens diagnostiqués n’est pas ramené sous contrôle, un troisième confinement pourrait être imminent.

Outre ces statistiques inquiétantes, les Israéliens ont reçu de bonnes nouvelles sur le front des vaccins au cours des deux dernières semaines, avec des officiels négociant des accords avec les sociétés pharmaceutiques Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

Israël est également en pourparlers avec la Russie pour obtenir son vaccin Spoutnik V, bien que certains experts aient remis en question son processus de certification opaque.

Cependant, aucun des accords ne garantit une date limite pour l’arrivée des vaccins, et avec la demande mondiale massive, on ne sait toujours pas combien de doses Israël recevra, et quand.

Le pays travaille également sur un vaccin produit localement, bien qu’il ne soit actuellement qu’en phase 1 des essais et que son développement devrait prendre des mois de plus que les candidats étrangers. La Douzième chaîne de télévision a annoncé vendredi qu’il sera probablement disponible au public cet été.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...