Croix gammée et « Mort aux Juifs » peints dans un jardin d’enfants à Jaffa
Rechercher

Croix gammée et « Mort aux Juifs » peints dans un jardin d’enfants à Jaffa

La police est à la recherche de suspects après que des cambrioleurs se sont introduits par effraction pendant la nuit, endommageant du mobilier et des équipements

Une croix gammée et une inscription "Mort aux Juifs" dans un jardin d'enfants à Jaffa le 14 octobre 2018. (Police d'Israël)
Une croix gammée et une inscription "Mort aux Juifs" dans un jardin d'enfants à Jaffa le 14 octobre 2018. (Police d'Israël)

Un jardin d’enfants du centre d’Israël a été vandalisé tôt dimanche, avec des équipements détruits et une croix gammée et des messages de haine tagués sur le mur.

La police a déclaré qu’elle avait ouvert une enquête et qu’elle cherchait des suspects après que des cambrioleurs non identifiés se sont introduits dans une école maternelle spécialisée de la rue Kehilat Canada, au sud de Jaffa, pendant la nuit.

Lorsque le personnel est arrivé le matin, il a découvert « d’importants dégâts », selon la police, et les meubles et le matériel utilisés par les enfants ont été trouvés cassés.

Une croix gammée a été dessinée sur le mur, à côté d’un message en hébreu qui disait « Mort aux Juifs ».

Un autre incident similaire de vandalisme s’est produit samedi soir, où le quartier général de campagne du candidat à la mairie de Tel Aviv, Asaf Zamir, a été vandalisé avec des croix gammées.

Des croix gammées découvertes peintes dans le bureau de campagne du candidat à la mairie de Tel Aviv Asaf Zamir, le 14 octobre 2018 (Autorisation : Campagne Rov Hair)

Les photos du bureau de Zamir dans la rue Ibn Gvirol montrent le symbole nazi peint en rouge sur les fenêtres et les affiches de la campagne.

La police a déclaré dans un communiqué que des agents étaient sur les lieux et qu’une enquête sur les actes de vandalisme avait été ouverte.

Le bureau de campagne de Zamir a condamné l’incident et l’a lié à sa récente augmentation dans les sondages.

« Nous sommes désolés de constater qu’à mesure que le soutien à Zamir pour la mairie de Tel Aviv augmente, nous sommes exposés à la haine la plus méprisable », a déclaré le bureau de campagne dans un communiqué, selon Hadashot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...