D’anciens cadres de la sécurité inquiets de l’éventuelle « Marche des Drapeaux »
Rechercher

D’anciens cadres de la sécurité inquiets de l’éventuelle « Marche des Drapeaux »

Le défilé reprogrammé normalement à jeudi, suite au conflit avec le Hamas, pourrait mettre "le feu aux poudres" dans la région déjà fragile, ont-ils prévenu

Des Israéliens brandissent des drapeaux lors d'une marche pour le Jour de Jérusalem, à Jérusalem, le 10 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Des Israéliens brandissent des drapeaux lors d'une marche pour le Jour de Jérusalem, à Jérusalem, le 10 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

D’anciens responsables de la sécurité ont mis en garde dimanche contre l’autorisation d’une marche nationaliste de droite prévue jeudi à Jérusalem, avertissant que cela pourrait mettre le feu aux poudres entre israéliens et Palestiniens dans la ville.

Les organisateurs de la “Marche des Drapeaux” ont reporté le défilé annuel controversé à jeudi après que les tirs de roquettes du Hamas eurent coupé court à l’évènement, qui avait démarré dans le cadre de Yom Yeroushalayim le 10 mai dernier. Onze jours de combats entre Israël et les terroristes palestiniens dans la bande de Gaza s’en étaient suivis.

« Surtout quand il s’agit de Jérusalem, tout incident inhabituel peut mettre le feu à la région et conduire à une escalade à la fois [en Cisjordanie] et dans la Bande [de Gaza], et donc la responsabilité, la sensibilité et le bon sens sont nécessaires pour prendre des décisions sans ingérence politique », a déclaré une source de sécurité anonyme à Kan News.

Le diffuseur a également cité une source militaire affirmant que Tsahal restait en état d’alerte élevé en Cisjordanie et dans la zone frontalière de Gaza, affirmant que ces zones ne s’étaient « toujours pas calmées ou complètement stabilisées ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...